Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

MHD, le phénomène afro-trap

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Donald Trump se fait l'avocat de Brett Kavanaugh

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

"Zone démilitarisée" à Idleb : Erdogan et Poutine en faiseurs de paix ?

En savoir plus

TECH 24

Hacker les humains

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget 2019 : quels sacrifices ?

En savoir plus

REPORTERS

Colombie : au Catatumbo, "les damnés de la coca"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le tournant ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des arts de Tiken Jah Fakoly

En savoir plus

#ActuElles

Maroc : les droits des femmes encore à conquérir

En savoir plus

Moyen-Orient

Syrie : 700 membres d'une tribu "exécutés" par des jihadistes

© AFP | Des jihadistes de l'organisation de l'État islamique

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 17/08/2014

Les insurgés de l'organisation de l'État islamique (EI), engagés dans la guerre en Syrie, ont tué ces deux dernières semaines plus de 700 membres d'une tribu qui a tenté de se rebeller contre son autorité, indique l'OSDH.

Farouchement engagés dans la guerre en Syrie, les jihadistes de l'organisation de l'État islamique (EI) ont tué plus de 700 membres de la tribu des Chaïtat en à peine deux semaines, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). Parmi les victimes, seule une centaine était des combattants armés, toutes les autres des civils.

Cette tribu établie dans la province de Deir Ezzor, dans l'est de la Syrie, tentait de se rebeller contre l'autorité des jihadistes qui contrôlent en grande partie la région depuis qu'ils ont mis la main sur deux champs de pétrole en juillet dernier.

"Certains ont été arrêtés, jugés et tués"

L'OSDH, proche de l'opposition syrienne, dit avoir appris de sources fiables que nombre de membres de la tribu ont été décapités par les islamistes. "Tous ceux qui ont été exécutés étaient des Chaïtat", a déclaré le directeur de l'OSDH, Rami Abdelrahman. "Certains ont été arrêtés, jugés et tués."

Il y a environ une semaine, le chef de cette tribu, qui compte environs 70 000 membres, le cheikh Rafaa Aakla al Radjou, avait appelé les autres tribus de l'est de la Syrie à les rejoindre au combat. "Nous appelons les autres tribus à nous soutenir car elles sont les prochaines sur la liste. Si l'organisation de l'EI nous bat, elles seront la prochaine cible", avait-il dit dans un message vidéo diffusé sur YouTube.

Avec AFP et Reuters

Première publication : 16/08/2014

  • MOYEN-ORIENT

    Les réfugiés palestiniens de Syrie persona non grata en Jordanie

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Hillary Clinton critique la prudence d'Obama en Syrie

    En savoir plus

  • SYRIE

    En Syrie, les jihadistes de l'EIIL progressent vers le nord

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)