IRAK

Des dizaines de yazidis "massacrés" dans le nord de l’Irak

Les jihadistes auraient tué au moins 80 yazidis dans le nord de l'Irak.
Les jihadistes auraient tué au moins 80 yazidis dans le nord de l'Irak. Ahmad Al-Rubaye, AFP

Des jihadistes ont tué au moins 80 personnes, dont une majorité de yazidis, dans un village du nord de l'Irak, selon des responsables kurdes. Au moins 500 membres de cette minorité religieuse auraient péri depuis le début de l'offensive de l'EIIL.

Publicité

Alors que l'ONU a adopté, vendredi soir, une résolution visant à contrer la progression fulgurante des jihadistes en Irak, des combattants de l’État islamique en Irak et au Levant (EIIL) auraient "massacré", ce jour même, plus d'une quarantaine de yazidis dans un village du nord de l’Irak, selon un député yazidi et deux responsables kurdes.

À lire sur France 24 : "Le Conseil de sécurité sanctionne le financement des jihadistes"

"Ils sont arrivés à bord de véhicules et ils ont commencé leur massacre [vendredi] après-midi, a déclaré le dirigeant kurde Hochiar Zebari à Reuters. Nous pensons que c'est en raison de leur principe : la conversion ou la mort."

Une information confirmée par l’envoyé spécial de France 24 à la frontière irako-syrienne. "Effectivement, les jihadistes se sont rendus coupables [vendredi] d’un massacre. Ils auraient au moins tué 80 personnes", a-t-il précisé, citant le chef militaire du PKK, la guérilla kurde de Turquie.

"Ces informations ont été rapportées par des personnes blessées qui ont réussi à s’échapper, poursuit-il. Ils ont expliqué que les jihadistes avaient essayé de forcer les yazidis à se convertir à l’islam. Tous ont refusé. Ils ont exécuté au moins 80 personnes devant le reste de la communauté et ont emmené avec eux les femmes et les enfants vers les villages tenus par les islamistes."

À lire sur France 24 : "Se convertir, partir ou mourir"

Depuis le début de son offensive dans le nord de l’Irak, l’EIIL aurait tué au moins 500 membres de la minorité religieuse yazidie, a indiqué le ministre irakien des droits de l’Homme à Reuters.

Avec AFP et Reuters

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine