Accéder au contenu principal

Vidéo : Brandao assène un coup de tête à Motta à l'issue de PSG - Bastia

Le coup de tête de Brandao a totalement éclipsé la victoire du PSG sur Bastia (2-0).
Le coup de tête de Brandao a totalement éclipsé la victoire du PSG sur Bastia (2-0). Stéphane de Sakutin, AFP

À l'issue du match qui opposait Bastia au PSG, Brandao a assené, samedi, un coup de tête au parisien Thiago Motta. Cette agression, immortalisée par les nombreuses caméras, devrait coûter très cher à l'attaquant brésilien.

Publicité

La violence de l’agression est telle qu’elle a éclipsé le score du match Paris SG-Bastia (2-0). À l’issue d’une rencontre tendue, samedi 16 août, sur le chemin des vestiaires, l’attaquant bastiais Brandao assène un coup de tête au parisien Thiago Motta.

Selon les images de surveillance du Parc des Princes, l'attaquant brésilien de Bastia attendait le milieu de terrain parisien Thiago Motta, également Brésilien mais nationalisé Italien, dans le couloir d'accès aux vestiaires, avant de l'agresser et de partir en courant.

Vidéo : Brandao assène un coup de tête à Motta

Arrivé à Bastia à l'intersaison, Brandao, qui n'en est pas à sa première frasque, pourrait payer très cher cette agression sur Motta, dont les images du nez en sang ont fait le tour du Web.

"Il doit être banni à vie !"

Depuis, le président du club parisien ne décolère pas. "Il doit être banni à vie ! […] Le docteur m'a dit qu'il y avait 90 % de chance qu'il ait le nez cassé. On en oublie presque la victoire. C'est très grave pour le foot français. Il faut que les arbitres et la Ligue prennent des décisions fortes."

De son côté, l’entraîneur du sulfureux Brandao a promis des “sanctions” si les faits devaient s’avérer. "Si mon joueur a commencé, c'est indigne d'un joueur professionnel et nous prendrons des sanctions à la mesure de l'acte", a pour sa part réagi, Claude Makelele.

Les insultes de Thiago Motta

Au micro de RMC, l'un des coéquipiers de Brandao, Julian Palmieri, a souhaité expliquer le geste de Brandao. "Je ne cautionne pas, car on doit donner l’exemple. Mais Thiago Motta a passé le match à dire "fils de p…" à toute l’équipe devant l’arbitre. On sait comment il est. Il passe son temps à insulter les joueurs. C’est un super joueur mais il y a des choses à ne pas dire". De son côté, David Luiz, la nouvelle recrue du PSG, a réagi : "Il y a peut-être eu des paroles sur le terrain, mais il n’a pas à faire ça".

La commission de discipline devrait rapidement se saisir de l'affaire. L'instance de la Ligue avait déjà suspendu Brandao pour quatre matches au printemps pour avoir donné un coup de coude à Yohan Cabaye.

Avec AFP
 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.