Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : les signataires de l'accord de Genève appellent à l'unité

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

"W'ere in the Brexs*it"

En savoir plus

LE DÉBAT

Brexit : vers un vote de censure contre Theresa May ?

En savoir plus

POLITIQUE

Mouvement des gilets jaunes : L'exécutif en pleine tempête

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Michelle Obama : la première First Lady afro-américaine se raconte

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Dix ans après sa mort, hommage à Youssef Chahine

En savoir plus

L’invité du jour

Simon Baker : "Le Brexit peut menacer la circulation des œuvres d’art en Europe"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Rafael Correa : "Il y a un coup d'État en Équateur"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Le TGV marocain "Al-Boraq", vitrine du savoir-faire français

En savoir plus

Moyen-Orient

Le Hamas exécute des "collaborateurs" présumés d'Israël à Gaza

© Mahmud Hams, AFP | Des Palestiniens transportent le corps de l'un des trois commandants du Hamas tués, le 21 août 2014.

Vidéo par Julien CHEHIDA

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 22/08/2014

Dix-huit Palestiniens, soupçonnés de "collaborer" avec Israël, ont été exécutés par le Hamas, vendredi, à Gaza. Au moins six ont été tués en place publique, à la sortie de la prière.

Le Hamas s'est livré, vendredi 22 août, à une série expéditive d'exécutions publiques de Palestiniens accusés de travailler avec l'ennemi israélien. Dix-huit "collaborateurs" ont été exécutés, a indiqué la télévision du Hamas.

Au moins six de ces exécutions ont eu lieu en place publique, à la sortie de la prière, sous les yeux de centaines de fidèles. Des hommes en uniforme des Brigades Ezzedine al-Qassam, l'aile militaire du Hamas, ont débarqué de leurs voitures ces "collaborateurs" devant la mosquée al-Omari, la plus grande de Gaza, avant de vider les chargeurs de leurs armes automatiques sur eux, ont rapporté des témoins.

"Ces Palestiniens ont été condamnés à mort sans aucun procès"

Un peu plus tôt, onze autres "collaborateurs" ont été abattus près du siège de la police, et un autre encore sur une place proche, toujours d’après des témoins. Parmi les présumés traîtres tués, figureraient deux femmes, a indiqué le centre palestinien pour les droits de l’Homme (PCHR), qui a appelé à un arrêt immédiat de ces exécutions "extrajudiciaires". Pendant et après l'offensive israélienne de 2008-2009, le Hamas aurait exécuté plus d'une trentaine de traîtres présumés, d'après Human Rights Watch.

Le site Majd, proche du Hamas, a prevenu que la "résistance", terme désignant les groupes armés à Gaza luttant contre Israël, "n'épargnera aucun collaborateur, tous seront jugés par des tribunaux révolutionnaires et écoperont des peines prévues pour leur crime", en référence aux tribunaux secrets mis en place par ces mouvements.

Plusieurs chefs des Brigades al-Qassam tués lors de raids israéliens

Cette purge intervient après une tentative israélienne d'élimination de l'insaisissable chef des Brigades al-Qassam, Mohammed Deif. Son épouse, ainsi que deux enfants en bas âge, ont  été tués lors de ce raid. En revanche, bien que les Brigades l'affirment, on ignore toujours si Mohammed Deif a réchappé à cette sixième tentative d'assassinat.

En revanche, trois commandants de ses lieutenants ont été sortis jeudi 21 août des décombres d'un autre immeuble, écrasé sous les bombes, à Rafah, dans le sud de l'enclave.

Vendredi, deux raids israéliens ont fait quatre morts, selon les secours palestiniens, portant à 75 le nombre de Palestiniens tués depuis la reprise des hostilités. 

Avec AFP

Première publication : 22/08/2014

  • GAZA

    Pourquoi les négociations sur un cessez-le-feu permanent sont un cauchemar ?

    En savoir plus

  • PROCHE-ORIENT

    Netanyahou compare le Hamas aux jihadistes de l'État islamique

    En savoir plus

  • PROCHE-ORIENT

    Gaza : trois commandants du Hamas tués dans un raid israélien

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)