Accéder au contenu principal

Irak : près de 70 morts dans l'attaque d'une mosquée sunnite

Des volontaires dans l’armée irakienne, à Diyala, le 23 juillet.
Des volontaires dans l’armée irakienne, à Diyala, le 23 juillet. Amer al-Saadi, AFP

Une mosquée sunnite a été la cible d’une attaque meurtrière, vendredi, au nord-est de Bagdad par des miliciens chiites. Un bilan provisoire fait état d'environ 70 morts.

PUBLICITÉ

Des miliciens chiites irakiens ont tiré, vendredi 22 août, sur des fidèles au moment de la prière dans une mosquée sunnite de la province de Diyala, au nord-est de Bagdad, faisant au moins 68 morts et une vingtaine de blessés, ont rapporté des médecins et des officiers. Ceux-ci ont précisé que les fidèles avaient été tués par des tirs nourris de mitraillette

Les corps des victimes ont été acheminés à l'hôpital de la ville de Bakouba, à une cinquantaine de kilomètres, également au nord-est de Bagdad, ont ajouté les sources.

Selon un officier de l'armée irakienne, qui a tenu à rester anonyme, les miliciens voulaient venger la mort de trois des leurs, tués un peu plus tôt par l'explosion de deux bombes, près de la maison d'un de leurs chefs.

Cette attaque risque d'aviver encore un peu plus les tensions confessionnelles dans le pays, et d'augmenter la colère de la minorité sunnite envers le gouvernement à majorité chiite, à un moment où celui-ci a le plus grand besoin de la coopération des sunnites dans son combat contre les extrémistes sunnites de l'EI.

Avec AFP et Reuters
 

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.