Accéder au contenu principal
ÉPIDÉMIE

RD Congo : interrogations après des décès dus à une fièvre hémorragique

Un médecin de MSF en Guinée. L'ONG est aussi présente en RDC.
Un médecin de MSF en Guinée. L'ONG est aussi présente en RDC. Cellou Binani, AFP
2 min

Une maladie, aux symptômes proches du virus Ebola, a fait au moins treize morts en RD Congo depuis le 11 août. En attendant les résultats d'analyses, l'OMS refuse de se prononcer sur l'origine de cette épidémie.

Publicité

C'est une maladie dont l'origine reste encore "indéterminée". Depuis le 11 août, au moins 13 personnes ont succombé à une fièvre hémorragique, dont les symptômes ressemblent à Ebola, dans le nord de la République démocratique du Congo. Le bureau africain de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) à Brazzaville, contacté vendredi 22 août par France 24, ne se prononce pas encore sur le nom de la maladie. Des échantillons ont été prélevés et des tests sont en cours pour savoir s’il s’agit du virus Ebola ou d’une gastro-entérite hémorragique. Les résultats devraient être connus dans quelques jours.

Les symptômes des deux maladies sont identiques : vomissements, fortes diarrhées et hémorragie interne. Dans le cas gastro-entérite hémorragique cependant, la mortalité est nettement inférieure puisque qu’elle s’élève à 12% contre plus de 60% dans le cas du virus Ebola.

D’après l'agence Reuters, Kinshasa aurait envoyé sur place, mercredi 20 août, son ministre de la Santé Felix Kabange Numbi ainsi qu’une équipe d’experts. L’ONG Médecins sans frontières se trouve également dans le nord-ouest du pays pour évaluer la situation.

Cette nouvelle épidémie suscite d'autant plus d'inquiétude que c'est en RD Congo que le virus Ebola a été découvert, dans une province du nord du pays, en 1976. La fièvre hémorragique "Ebola" tient d'ailleurs son nom d’une rivière qui passe près de la ville de Yambuku, foyer où furent identifiés les premiers cas connus de l’épidémie.

Avec Reuters

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.