Accéder au contenu principal
Dans la presse

"Simple appareil"

France 24

Presse internationale, mardi 2 septembre 2014. Au menu de cette revue de presse, le risque d'une intervention de l'armée au Pakistan, et la diffusion sur Internet de photos de célébrités américaines nues – à leur insu.

Publicité

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook.

 On commence cette revue de presse internationale au Pakistan, où des centaines de manifestants exigeant la démission du Premier ministre Nawaz Sharif ont fait irruption, hier, au siège de la télévision d'État, avant d'être refoulés par l'armée.
 
C'est la première fois depuis le début de cette crise que les militaires interviennent directement contre les manifestants qui occupent la zone rouge, le siège du pouvoir à Islamabad, depuis maintenant 15 jours. Deux semaines de heurts quotidiens et violents aux forces de l’ordre qui font la une du "Wall Street Journal".
 
L’armée pakistanaise va-t-elle finir par siffler la fin de la récréation ? C’est le risque, dans un pays qui a déjà connu quatre coups d’État. Une possibilité que le quotidien britannique "The Independent"invite Imran Khan à éviter. L’ancien champion de cricket reconverti en politique est à la tête de ce mouvement, qui accuse Sharif d’avoir truqué les élections législatives de mai 2013 – ce qui n’est pas avéré. "Si M. Khan pense qu’il peut faire mieux que M. Sharif, qu’il explique à ses amis que le bulletin de vote est le meilleur espoir du Pakistan. En attendant, qu’il laisse au Premier ministre et à son gouvernement réélu une chance de fortifier la démocratie pakistanaise".
 
Pour beaucoup d’observateurs, l’armée téléguiderait les manifestants, dans le but d’affaiblir Nawaz Sharif. Pour le quotidien pakistanais "The Nation", le jeu d’Imran Khan est extrêmement suspect, tout comme le récit qu’il fait de ce qui se passe – lui contre le pouvoir au nom de la démocratie : "Imran Khan est en train de mettre à terre un parti démocratique, alors pourquoi attendre de lui qu’il forme un gouvernement démocratique ? Son attitude est en contradiction totale avec ce qu’il professe".
 
La presse internationale revient largement sur la publication sur Internet de clichés volés de plusieurs célébrités américaines nues, notamment de l'actrice Jennifer Lawrence et du mannequin Kate Upton. Les liens renvoyant vers ces photos sont apparues il y a deux jours sur le réseau social 4chan, un gigantesque site de publication d'images entièrement anonyme, très controversé. D’après le site The Huffington Post, le FBI est à la recherche du hacker, qui à l’origine de ce viol de la vie privée, possiblement via des failles dans le système de stockage de fichiers d’Apple, iCloud.
 
Il y a l’atteinte à la vie privée de célébrités, mais aussi, le risque pour des millions d’anonymes, de se retrouver confrontés au même problème, relève "The Washington Post", qui s’alarme du manque de sécurité présenté par ces systèmes.
 
Qui est vraiment à blâmer dans cette affaire ? A qui échoit la responsabilité de veiller sur le droit à l’image ? Et si la faute en revenait aux auteurs de photo eux-mêmes? C’est ce que s’est risqué à dire un autre acteur américain, Ricky Gervais, qui s’est attiré les foudres de milliers d’internautes, d’après le site The Daily Beast, en déclarant que  les starlettes n’avaient qu’à cesser de prendre des photos d’elles-mêmes dans le plus simple appareil.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française(du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale(du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.
 

 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.