Accéder au contenu principal

Une branche d'Al-Qaïda créée en Asie du Sud

Le chef d'Al-Qaïda, Ayman al-Zawahiri
Le chef d'Al-Qaïda, Ayman al-Zawahiri Capture d'écran YouTube

Le chef d'Al-Qaïda Ayman al-Zawahiri a annoncé dans une vidéo, mercredi, la création d'une branche de la nébuleuse jihadiste en Asie du Sud. Le nouveau groupe évoluera en Birmanie, au Bangladesh et dans certaines parties de l'Inde.

PUBLICITÉ

Ayman al-Zawahiri a annoncé, mercredi 3 septembre, la création d’une branche d’Al-Qaïda qui va "hisser le drapeau du jihad" à travers le sous-continent indien. Dans une vidéo de 55 minutes diffusée sur internet où il s'exprime en arabe et en ourdou, le chef d’Al-Qaïda précise que la naissance d’"Al-Qaïda en guerre sainte sur le sous-continent indien" est une bonne nouvelle pour les musulmans "de Birmanie, du Bangladesh, de l’Assam, du Gujarat, d’Ahmedabad et du Cachemire" face à l’"injustice" et à l’"oppression".

Cette nouvelle branche s’est constituée par le regroupement, depuis deux ans, de combattants qui dépendront de l'autorité du Pakistanais Assim Oumar, lui même subordonné au chef des Taliban afghans : le mollah Mohammed Omar. La nouvelle entité du mouvement Al-Qaïda, déjà actif en Afghanistan et au Pakistan, veut faire renaître un califat [territoire sous l'autorité d'un calife, successeur du prophète musulman Mahomet, ndlr] en Birmanie, au Bangladesh et dans certaines parties de l'Inde. Elle entend "anéantir les frontières artificielles" qui divisent les musulmans dans cette région.

Une pique à l'État islamique d'Abou Bakr al-Baghdadi ?

Dans la vidéo, Ayman al-Zawahiri réaffirme une nouvelle fois sa loyauté envers le dirigeant des Taliban afghans, le mollah Omar. Cette déclaration peut être interprétée comme un coup porté à ses rivaux de l’organisation de l’État islamique, maîtres de plusieurs régions en Irak et en Syrie.

Il appelle la communauté musulmane (l'oumma) à s'unir autour du "tawhid" ou monothéisme, "pour lancer la guerre sainte contre ses ennemis, libérer ses terres, restaurer sa souveraineté, et faire renaître son califat".

Al-Qaïda, créé par Oussama Ben Laden, à l’origine des attentats du 11 septembre 2001, semble en perte de vitesse face au mouvement d’Abou Bakr al-Baghdadi, qui s’est proclamé "calife" de l’État islamique et a appelé tous les mouvements jihadistes à lui prêter allégeance. Issu d’Al-Qaïda à sa création en Irak par Abou Moussab al-Zarkaoui - tué par les forces américaines en 2006 -, l’État islamique a rompu en 2013 avec Zawahiri.

Jeudi, les services de renseignement indiens ont demandé aux gouvernements provinciaux de plusieurs États de se placer en état d'alerte.

Avec AFP et Reuters

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.