Accéder au contenu principal
ÉPIDÉMIE

Ebola : un confinement de trois jours imposé aux habitants de Sierra Leone

Déjà 491 personnes sont mortes des suites d'Ebola en Sierra Leone.
Déjà 491 personnes sont mortes des suites d'Ebola en Sierra Leone. AFP, Carl de Souza
3 mn

La Sierra Leone va imposer à ses habitants un confinement de trois jours à partir du 19 septembre, afin d'empêcher la propagation du virus Ebola qui ravage le pays et pour permettre de repérer les cas suspects.

Publicité

La Sierra Leone a ordonné un confinement de trois jours à tous ses habitants pour tenter de contenir la propagation du virus Ebola. Le confinement va démarrer le 19 septembre et prendra fin le 21 septembre. "La décision a été prise de mobiliser toute la population dès le 18 septembre pour la préparer au confinement", a précisé la présidence dans un communiqué.

Durant cette période, les civils ne pourront pas sortir de chez eux. "Le confinement signifie que personne, encore moins un véhicule à l'exception de ceux qui sont essentiels pour le service, ne sera autorisé à circuler. La mesure s'appliquera à tout le monde", a affirmé le porte-parole du gouvernement, Abdulai Baratay, à l'AFP.

Il s'agira à la fois d'empêcher l'épidémie de se propager davantage et de permettre aux autorités sanitaires de repérer les cas suspects dès l'apparition de la maladie. "Le personnel de santé et celui des organisations non gouvernementales feront du porte-à-porte pour détecter des cas probables de maladie d'Ebola cachés par leurs parents dans les maisons", a-t-il ajouté.

"Surveiller et identifier les personnes qui présentent des symptômes"

Un total de 21 000 personnes seront recrutées pour mettre en application ce confinement. "Quelque 7 000 équipes de patrouille composées d'agents de santé, de militants de la société civile et d'un membre de la communauté" seront mobilisés, explique la présidence. Leur mission "sera de surveiller, de retracer les contacts et d'identifier les personnes qui présentent des symptômes de la maladie pour éviter sa transmission".

Plusieurs milliers de policiers et de militaires sont déjà déployés pour faire respecter la mise en quarantaine des communes situées dans les régions les plus touchées de Sierra Leone, près de la frontière avec la Guinée. 

"C'est une opération que nous allons organiser périodiquement jusqu'à ce que la maladie d'Ebola soit vaincue", a insisté Abdulai Baratay. Cette épidémie de fièvre hémorragique a déjà fait 491 morts dans le pays. Au total, quelque 2 100 décès ont été recensés depuis mars dans les pays principalement touchés en Afrique de l'Ouest.

Malgré l'envoi de fonds et d'équipements du monde entier vers l'Afrique de l'Ouest, l'épidémie de fièvre Ebola se propage plus rapidement que jamais. Selon les experts, le manque de personnel qualifié au sein de systèmes de santé faiblement structurés constitue un obstacle majeur à la lutte contre le virus.

Avec AFP et Reuters

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.