Accéder au contenu principal

Miss Algérie : Geneviève de Fontenay et son "Algérie française" font polémique

La dame au chapeau a provoqué le départ de la ministre des Télécommunications.
La dame au chapeau a provoqué le départ de la ministre des Télécommunications. Farouk Batiche, AFP

Geneviève de Fontenay a provoqué un scandale à Alger en parlant d'"Algérie française" alors qu'elle assistait au concours de Miss Algérie vendredi. L'ex-directrice du concours Miss France affirme qu'il n'y a "aucune confusion possible".

PUBLICITÉ

Geneviève de Fontenay a provoqué un incident, vendredi 6 septembre, lors de l’élection de Miss Algérie. L’ex-directrice du concours Miss France a vu sa langue fourcher, en parlant d'"Algérie française" alors qu'elle rendait hommage aux candidates de cette deuxième édition du concours algérien, a constaté un journaliste de l'AFP.

La ministre des Télécommunications Zohra Derdouri a précipitamment quitté la salle, imitée par des artistes et d'autres personnalités.

Interrogée par l'AFP après la cérémonie, qui a vu le couronnement de Fatma-Zohra Sabrine Chouib, 20 ans, Geneviève de Fontenay s'est défendue. Elle a indiqué qu'il n'y avait "aucune confusion" possible. "Je n'ai jamais été 'Algérie française', a-t-elle affirmé. J'ai toujours souhaité l'élection en France d'une miss d'origine maghrébine."

Le ministre algérien de la Jeunesse, Abdelkader Khemri, a dénoncé "des propos méprisables tenus à l'égard de l'histoire de notre pays", selon l'agence APS. D'après lui, Geneviève de Fontenay a même écourté son séjour en Algérie à la suite de cet "incident".

La dame au chapeau, qui a longtemps incarné le concours Miss France, assistait pour la deuxième fois à l'élection de la reine de beauté algérienne. En 2013, elle faisait partie du jury qui avait désigné Rym Amari lors d'une cérémonie à Oran, marquant la reprise de ce concours après dix ans d'interruption.

Avec AFP

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.