Accéder au contenu principal
BASKET-BALL

Mondial de basket : la France en demies après son exploit face à l’Espagne

La joie des Bleus après la victoire.
La joie des Bleus après la victoire. Javier Soriano, AFP
3 mn

La France a créé la sensation à Madrid en battant les Espagnols, favoris du tournoi, mercredi en quarts de finale du Mondial de basket (65-52), grâce à une excellente défense. Les Bleus affronteront la Serbie en demi-finale.

Publicité

Coup de tonnerre à Madrid ! L’équipe de France de basket a réussi un véritable exploit en éliminant l’Espagne, chez elle, en quarts de finale du Mondial (65-52), mercredi 10 septembre. Les Bleus, pas toujours convaincants jusque-là, ont battus, largement, l’un des favoris du tournoi, l’armada espagnole que beaucoup pensaient invincible.

La France, championne d’Europe en titre, a confirmé ainsi la victoire (75-72 a.p.) obtenue l'an passé dans la douleur sur ces mêmes Espagnols, en demi-finales de l'Euro en Slovénie. Mais cette fois le succès madrilène est encore plus probant. Pour situer la performance française, il faut remarquer que l'Espagne avait gagné 54 de ses 56 derniers matches à domicile.

Les Bleus ont réussi une première mi-temps incroyable de détermination et d'application défensive. Extraordinairement solidaires en défense, ils n'ont pas laissé l'Espagne prendre plus de deux points d'avance. Après un très bon départ, ils ont vu les Espagnols revenir. Mais crispés par l'enjeu, ceux-ci n'ont pas retrouvé pour autant leur habituelle fluidité. Ils ont continué à balbutier leur jeu offensif, avec des extérieurs très maladroits.

Les stars espagnoles, les frères Pau et Marc Gasol, sont restés étrangement muets, tout comme Serge Ibaka. La France a ainsi atteint la mi-temps avec une petite, mais encourageante avance (35-28). La tension est ensuite montée, avec plusieurs accrochages, mais la France n'a pas craqué dans le troisième quart-temps. L'agressivité d'Evan Fournier et leur défense admirable ont continué à porter les Bleus. Thomas Heurtel est ensuite entré en scène pour gérer magistralement la fin de match contre des Espagnols stupéfaits.

Les Bleus vont tout faire maintenant pour ne pas s'arrêter là. Un an après avoir décroché le premier titre de leur histoire, à l'Euro en Slovénie, ils peuvent réellement espérer obtenir une première médaille mondiale. Les Français affronteront vendredi (22h00) la Serbie qui a fait forte impression face au Brésil (84-56). Ils l'avaient battue de peu en phase de poules (74-73). L'apothéose serait une finale face aux États-Unis dimanche.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.