Accéder au contenu principal

Deux branches d’Al-Qaïda appellent les jihadistes à s’unir contre la coalition anti-EI

Les branches d'Al-Qaïda au Yémen et au Maghreb appellent les jihadistes à s'unir contre la coalition internationale.
Les branches d'Al-Qaïda au Yémen et au Maghreb appellent les jihadistes à s'unir contre la coalition internationale. AFP

Dans un communiqué commun, publié mardi, les branches maghrébine et yéménite d'Al-Qaïda ont appelé les jihadistes en Irak et en Syrie à s'unir pour combattre la coalition arabo-occidentale opposée à l'organisation de l’État islamique.

Publicité

Les branches maghrébine (Aqmi) et yéménite (Aqpa) de la nébuleuse terroriste Al-Qaïda ont appelé les jihadistes en Irak et en Syrie à s'unir contre la coalition internationale hostile à l’organisation de l'État islamique (EI). Cet appel a été lancé via un communiqué commun, sans précédent, mis en ligne mardi 16 septembre.

Les deux groupes exhortent leurs "frères moujahidines en Irak et au Levant à cesser de s'entretuer et à s'unir contre la campagne de l'Amérique et de sa coalition diabolique qui nous guette tous".
 
L’administration Obama, qui a déjà mené plusieurs raids aériens contre l’EI en Irak, tente de bâtir une large coalition pour "anéantir" ce groupe qui a proclamé un "califat" sur de larges pans des territoires irakien et syrien. "Faites de votre rejet de la mécréance un facteur d'unité", ajoutent les deux organisations à l'adresse des groupes jihadistes traversés par des divergences entre le groupe de l'EI et le Front Al-Nosra, la branche officielle d'Al-Qaïda en Syrie.
 
Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) et Al-Qaïda dans la Péninsule arabique (Aqpa - fusion des branches saoudienne et yéménite de l'organisation) sont restés fidèles au chef d'Al-Qaïda Ayman al-Zawahiri, le successeur de Oussama Ben Laden.
 
Cet appel s'adresse également à l'opposition syrienne modérée qui cherche à renverser le régime du président Bachar al-Assad. Aqmi et Aqpa invitent ainsi, dans leur communiqué, "tous ceux qui ont pris les armes contre le tyran Bachar et ses milices à ne pas se laisser berner par l'Amérique, et à ne pas devenir leurs pions".
 
Les tribus sunnites d'Irak et de Syrie sont également invitées à ne pas oublier "les crimes des États-Unis " et à ne pas faire partie de la coalition.
 
Enfin, les deux branches d'Al-Qaïda "promettent des journées noires" à la coalition anti-EI, une menace à peine voilée d'actions violentes contre les pays occidentaux et leurs alliés arabes.
 
Avec AFP
 

 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.