Accéder au contenu principal
FOOTBALL

Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

L'ex-star des Bleus Zinedine Zidane, aujourd'hui entraîneur de la réserve du Real Madrid.
L'ex-star des Bleus Zinedine Zidane, aujourd'hui entraîneur de la réserve du Real Madrid. Pedro Armestre, AFP
3 mn

L’ex-meneur de jeu de l’équipe de France de football Zinedine Zidane, devenu entraîneur de la réserve du Real Madrid, est visé par une enquête de la Fédération espagnole de football. Il pourrait écoper de six mois de suspension.

Publicité

Après un début de saison compliqué – trois défaites consécutives – à la tête de la réserve du Real Madrid, "Zizou" pensait sortir un peu la tête de l’eau après avoir décroché sa première victoire de la saison face à Trivial Valderas (3-1), dimanche.

Mais si la lumière est enfin venue sur le terrain, c’est en coulisses que la situation se complique pour l’ancien numéro 10 des Bleus. Jeudi 18 septembre, la Fédération espagnole de football (RFEF) a confirmé qu'une enquête avait été ouverte suite à la plainte déposée fin août par le Centre national des entraîneurs espagnols (Cenafe).

Le Cenafe avait alerté les instances footballistiques espagnoles sur le fait que Zinedine Zidane ne disposait pas des certifications nécessaires pour entraîner en Espagne. Si la Fédé espagnole donne raison au Cenafe, l’entraîneur de la réserve du Real Madrid pourrait être lourdement sanctionné : une suspension qui pourrait aller jusqu'à six mois ou 20 matches.

Un couple titulaire/adjoint aux postes interchangeables

La plainte du Cenafe, si elle vise concrètement le cas Zidane, met en lumière une pratique très répandue dans le milieu du football. En Espagne comme dans la plupart des autres pays européens, les entraîneurs sont parfois suppléés par leurs adjoints au moment de la signature des feuilles de match.

Ces derniers, qui possèdent généralement l’ensemble des prérequis administratifs pour exercer, se déclarent officiellement comme entraîneurs. Mais une fois au bord du terrain, la hiérarchie s’inverse.

D’ailleurs, sur le site du Real Madrid, "Zizou" n’est officiellement que le "segundo entrenador" du Real Madrid Castilla, en d’autres termes l’adjoint de l’entraîneur principal Santiago Sánchez Martín.

Zidane menacé, tout comme le Real Madrid

Mais au bord du pré, c’est bien le champion du monde 1998 qui donne les instructions aux joueurs. Un élément sur lequel se base le Cenafe pour affirmer qu’il détient des preuves de violation du règlement de la Fédération par le Real Madrid.

Selon le quotidien sportif "Marca", les instances footballistiques espagnoles ont décidé d’ouvrir une "procédure extraordinaire" pour étudier la plainte du Cenafe. Et si le jeune entraîneur français risque une suspension, le journal précise que le Real Madrid pourrait lui-aussi être concerné par une éventuelle sanction. 

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.