Accéder au contenu principal

Qui est Hervé Gourdel, l’otage français aux mains des jihadistes algériens ?

Hervé Gourdel a été enlevé dimanche soir par un groupe armé lié à l'organisation de l'État islamique.
Hervé Gourdel a été enlevé dimanche soir par un groupe armé lié à l'organisation de l'État islamique. Facebook

Hervé Gourdel, le Français enlevé dimanche en Algérie, est un guide de montagne de 55 ans parti faire une randonnée en Algérie, le 20 septembre. Ses ravisseurs menacent de l'exécuter sous 24 heures si les frappes françaises continuent en Irak.

Publicité

Il était parti faire un trek dans la région de Tizi Ouzou, en Algérie. Hervé Gourdel a été enlevé, dimanche 21 septembre, par un groupe dissident d'Al-Qaïda au Maghreb islamique qui a récemment prêté allégeance à l'organisation de l'État islamique (EI).

<< À lire sur France 24 : un Français enlevé en Algérie, le rapt lié à un groupe lié à l'EI

L’otage est apparu dans une vidéo diffusée sur Internet - que France 24 a choisi de ne pas diffuser – peu de temps après la confirmation de son enlèvement par le Quai d’Orsay. Assis par terre, entouré de deux hommes masqués et armés de kalachnikovs, Hervé Gourdel lit de manière hésitante un message adressé à François Hollande. "Je suis depuis hier aux mains d’un groupe armé algérien commandé par Jund el Khilafa ['Les soldats du califat']. Ce groupe armé me demande de vous faire la demande de ne pas intervenir en Irak. Je vous conjure, Monsieur le Président, de faire tout ce qui sera en votre pouvoir pour me sortir de ce mauvais pas."

Dans cette même vidéo, ces ravisseurs menacent d’exécuter l'otage si François Hollande n’interrompt pas sous 24 heures son intervention contre l’organisation de l’EI en Irak.

Un peu plus tard dans la soirée, le chef de la diplomatie française, Laurent Fabius, a confirmé l'authenticité de l'enregistrement en précisant que "la situation était extrêmement critique".

Guide de montage aguerri, cet homme de 55 ans originaire de Nice est arrivé en Algérie samedi 20 septembre, 24 heures à peine avant son enlèvement. Selon le site d'information algérien "El Ahdath", il a loué avec des amis algériens un chalet à Tikjda, entre Tizi Ouzou et Bouira (120 km à l'est d'Alger).

Un passionné de randonnées

Également formateur et photographe, Hervé Gourdel exerce son métier dans le parc du Mercantour, dans les Alpes-Maritimes.

Sur sa page Facebook, peu avant son départ en voyage, ce passionné de nature indiquait vouloir se rendre dans le massif du Djurdjura, pour "faire une randonnée avec bivouac, de la spéléologie aussi". "Tu connais mon envie de découvrir ces contrées si loin si proches !" affirmait-il à un de ses amis.

Contactée par le journal "L’Express", sa famille a indiqué avoir eu des nouvelles de lui dimanche : "Nous avons pu le joindre au téléphone hier après-midi", a expliqué sa mère. "Tout allait bien. Il nous a dit qu'il entamait une randonnée de deux jours et qu'il serait peut-être difficilement joignable. Ensuite, il comptait ouvrir une nouvelle voie dans le massif", a-t-elle ajouté.

Ce rapt est intervenu quelques heures avant la diffusion d'un communiqué de l'EI, appelant ses partisans à s'attaquer aux Occidentaux, notamment aux ressortissants français.

Le Quai d’Orsay a de son côté assuré que tout était mis en œuvre pour retrouver Hervé Gourdel. "Les services de l'État sont mobilisés et aucune hypothèse n'est écartée. Nous sommes en contact permanent avec les autorités algériennes qui nous apportent leur coopération et leur plein soutien", a indiqué le ministère des Affaires étrangères.

Avec AFP
 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.