Accéder au contenu principal
DROITS DES FEMMES

Emma Watson, féministe engagée et menacée

Emma Watson, ambassadrice pour les droits des femmes à l'ONU, a donné un vibrant discours à l'occasion du lancement de la campagne "HeForShe".
Emma Watson, ambassadrice pour les droits des femmes à l'ONU, a donné un vibrant discours à l'occasion du lancement de la campagne "HeForShe". Timothy A. Clary, AFP
4 mn

Nommée ambassadrice pour les droits des femmes par les Nations unies, l'actrice Emma Watson est devenue en un discours la porte-voix du féminisme. Et la cible de hackers mécontents, qui la menacent de publier des photos d'elle nue.

Publicité

Mais que fait la fille de "Harry Potter" à l’ONU ? Cette question, l’actrice britannique Emma Watson, qui s’est fait connaître pour son rôle d’Hermione dans la saga du célèbre sorcier, a tenu à y répondre d’emblée lors d’un discours en faveur des droits des femmes, prononcé dimanche 21 septembre au siège des Nations unies à New York.

"Nous lançons aujourd’hui la campagne ‘HeForShe’ […] et je suis là car nous avons besoin de votre aide. Nous voulons mettre fin aux inégalités entre hommes et femmes et, pour ce faire, nous avons besoin de chacun d'entre vous", a-t-elle lancé, visiblement émue de l’invitation par le secrétaire général de l’ONU. "C'est la première campagne de ce genre à l'ONU. Nous devons essayer de mobiliser autant d'hommes et de garçons que possible pour qu'ils deviennent défenseurs du changement en matière d'égalité entre les sexes", a-t-elle ajouté.

La jeune femme de 24 ans veut ainsi rassembler un milliard d'hommes pour défendre l'égalité des sexes. "Nous ne voulons pas seulement débattre, mais faire en sorte que ce changement soit tangible", a ensuite précisé Emma Watson.

"Le féminisme est devenu impopulaire"

Au-delà de cette campagne en faveur des droits des femmes, Emma Watson a tenu à défendre le féminisme "devenu impopulaire". "J'ai été nommée il y a six mois et plus je parle de féminisme, plus je réalise que ce mot est devenu synonyme de haine envers les hommes. S'il y a quelque chose dont je suis convaincue, c'est que cela doit cesser puisque le féminisme est, par définition, la croyance que les hommes et les femmes devraient avoir les mêmes droits et les même opportunités", a ainsi affirmé la comédienne.

Et d’étayer sa pensée sur sa propre expérience. "J'ai commencé à me poser des questions sur les clichés liés au genre lorsqu'à l'âge de 8 ans, je ne comprenais pas pourquoi on m'appelait 'le petit chef' lorsque je voulais diriger les pièces de théâtre que l'on montait pour nos parents, et pas les garçons."

Quelques années plus tard, ce sont les différences salariales qui la révoltent. Et à ce niveau-là, Hollywood n’est pas en reste. Selon le magazine "Forbes", la somme des salaires des dix actrices les mieux payées en 2013 (226 millions de dollars) correspond à peine à près de la moitié de celle des acteurs hollywoodiens - 419 millions pour le top dix masculin.

"Je trouve qu'il est juste que je sois payée autant que mes collègues masculins", s’est indignée Emma Watson. "Je trouve qu'il est juste de pouvoir faire mes propres choix quant à mon corps. Je trouve qu'il est juste que les femmes soient impliquées dans la politique. Je trouve qu'il est juste d'avoir droit au même respect que les hommes", a-t-elle soutenu.

Menacée au lendemain de son discours

De nombreuses critiques s'étaient faites entendre après la nomination d'Emma Watson en tant qu'ambassadrice, mais une fois le discours achevé, ces voix se sont mues en applaudissements et en vibrants hommages sur la Toile. Peu de discours ont fait autant de bruit.

Un succès qui n’a pas été au goût de tous. Au lendemain de son discours, Emma Watson a été victime d'intimidations de la part d'utilisateurs de 4chan, un forum anonyme anglophone, qui la menacent de divulguer des photos d'elle nue. "Emma tu es la suivante", ont lancé des pirates informatiques lundi 22 septembre. Le site montre une photo grossièrement détourée de la jeune femme en pleurs, accompagnée d'un décompte de quatre jours.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.