Accéder au contenu principal
FRANCE

Aquilino Morelle dégaine à tout-va contre Hollande

Soupçonné d'un conflit d'intérêt, Aquilino Morelle, l'ex-conseiller de l'Élysée a été congédié en avril 2014.
Soupçonné d'un conflit d'intérêt, Aquilino Morelle, l'ex-conseiller de l'Élysée a été congédié en avril 2014. Fred Dufour, AFP.
3 mn

L'ex-conseiller de l'Élysée Aquilino Morelle se confie cette semaine à plusieurs médias, dans lequel il en profite pour régler ses comptes. Celui qui se défend de tout conflit d'intérêt prépare notamment un livre. "Ça va saigner", a-t-il prévenu.

Publicité

Cinq mois après son éviction, l'ancien conseiller de l'Élysée Aquilino Morelle revient en force dans les médias pour se blanchir de tout soupçon de conflit d'intérêt. Il lui était notamment reproché d’avoir exercé une mission de conseil d’un laboratoire pharmaceutique, fin 2007, alors qu’il venait de réintégrer l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS).

Celui qui se dit victime d'"une élimination politique" et de "l'accumulation des jalousies et des haines de palais" a annoncé, dans Le Nouvel Observateur, la sortie prochaine d'un livre dans lequel il devrait dégainer contre le président François Hollande. "Ça va saigner", aurait-il glissé lors de son entretien. 

Dans les colonnes de l'hebdomadaire, le grand déballage a manifestement déjà commencé contre le chef de l'État, qu'il surnomme "l'enfoiré" tant la colère est encore vive du côté de l'ex-porte-plume. Il n'hésite pas à blâmer le président, déjà malmené par l'affaire Thevenoud, le livre de Valérie Trierweiler et la crise au sein même du gouvernement.

"J’ai vu François nu, plus bas que terre, je l’ai ramassé à la petite cuillère. Peu à peu, il s’est relevé. Alors il n’a plus supporté mon regard", raconte encore Aquilino Morelle, qui fait référence à l'épisode de "Closer". C'est lui-même qui a déposé l'exemplaire sur le bureau du chef de l’État.

Le porte-parole officieux de l'Élysée est également revenu sur les derniers jours avant sa chute. Alors que François Hollande l'épingle sur ses dérives de comportement qui lui sont reprochés, comme le cireur de chaussures venu à l'Élysée, le conseiller en communication ne se démonte pas : "Et toi tu n’as jamais fait de connerie, peut-être ? Allez te faire gauler rue du Cirque, avec ton casque, comme un débutant..."

S'il se dit victime d'un règlement de compte, Aquilino Morelle "refuse de croire" que François Hollande y est pour quelque chose. Tous les contacts ne sont d'ailleurs pas rompus avec le président, qui l’a reçu rue du Faubourg Saint-Honoré avant l’été.

Reste à voir si le livre d'Aquilino Morelle fera autant de dégâts que celui de Valérie Trierweiler. Il affirme, en tous cas, avoir prévenu François Hollande de son projet littéraire.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.