Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

L'Elysée enlisée dans la parodie

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Tunisie : Cap Bon sous les eaux

En savoir plus

FOCUS

L'IVG en Allemagne, un parcours de combattante

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Michael Barenboim recherche "le dialogue des œuvres les unes avec les autres"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Nous avons essayé de comprendre s'il existe une identité européenne"

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

France : un hommage national aux harkis le 25 septembre

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Quelles solutions pour la crise financière de l'UNRWA ?

En savoir plus

L’invité du jour

Mamane : "Nous les humoristes, nous sommes les médecins de la société"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Karin Kneissl : "L'UE perd son temps avec les sanctions contre la Pologne et la Hongrie"

En savoir plus

Afrique

Ebola : la Sierra Leone met en quarantaine 1,2 million d’habitants

© Carl de Souza, AFP | Plus d'un million d'habitants de la Sierra Leone sont concernés par cette nouvelle mesure.

Vidéo par Noémie ROCHE

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 25/09/2014

Le président de Sierra Leone, Ernest Bai Koroma, a annoncé mercredi soir un confinement immédiat de la population de trois régions du pays. Au total, cette nouvelle mesure vise à restreindre les déplacements de 1,2 million d’habitants.

Afin d’enrayer la propagation de l'épidémie d'Ebola dans le pays, la Sierra Leone a ordonné, mercredi 24 septembre, la mise en quarantaine avec effet immédiat de trois régions et 12 chefferies. Cette décision porte sur un territoire qui héberge 1,2 million de personnes.

>> À lire sur France 24 : "Sept questions sur le virus"

"Les districts Port Loko (nord), Bombali (nord) et Moyamba (sud) sont mises en quarantaine avec effet immédiat", a annoncé le président Ernest Bai Koroma dans une déclaration télévisée tard dans la soirée de mercredi.

Cette mesure, dont la durée n'a pas été précisée, intervient moins d'une semaine après un confinement total de trois jours de toute la population du pays.

Kenema et Kailahun, deux districts de l'est du pays, épicentre de l'épidémie en Sierra Leone, demeurent en quarantaine depuis le début du mois d’août.

Près de 3 000 morts sur le continent

Avec cette nouvelle mesure, ce sont au total cinq des 14 districts du pays, et plus d'un tiers de la population en Sierra Leone, qui sont concernés par les restrictions de circulation.

"Le confinement de ces districts et chefferies va évidemment poser de nombreuses difficultés mais la survie de nos concitoyens et de notre pays est prioritaire", a insisté le président Koroma.

>> À lire sur France 24 : Le virus Ebola menace "l'existence même du Liberia", s'alarme Monrovia

L'épidémie d'Ebola a tué au moins 2 917 personnes sur 6 263 cas en Afrique de l'Ouest, essentiellement au Liberia, en Guinée et en Sierra Leone, selon le dernier bilan de l'OMS arrêté au 21 septembre.

Pour la seule Sierra Leone, le document de l’OMS précise que 1 940 cas ont été enregistrés dont 597 ont été mortels.

Avec AFP
 

Première publication : 25/09/2014

  • ÉPIDÉMIE

    Ebola : pourquoi les femmes sont-elles les premières victimes du virus ?

    En savoir plus

  • REPORTAGE

    Guinée : les équipes anti-Ebola confrontées à l'hostilité de certains habitants

    En savoir plus

  • L'ENTRETIEN

    Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)