Accéder au contenu principal
AFGHANISTAN

Afghanistan : au moins 80 morts dans une offensive des Taliban

 À Dur Baba, les forces de sécurité afghanes sont engagées dans d'âpres combats avec les insurgés taliban.
À Dur Baba, les forces de sécurité afghanes sont engagées dans d'âpres combats avec les insurgés taliban. Noorullah Shirzada, AFP
3 mn

Les Taliban ont mené une vaste offensive ces derniers jours dans plusieurs provinces de l’est et du sud de l’Afghanistan. Selon les autorités locales, au moins 80 personnes ont été tuées, dont 12 par décapitation.

Publicité

Une offensive majeure menée par les Taliban a provoqué la mort d’au moins 80 civils et membres des forces afghanes, ont annoncé, vendredi 26 septembre, des responsables afghans. Cet événement meurtrier intervient à quelques mois seulement du retrait des forces de l’Otan engagées dans le pays.

Depuis le début de l’été, les Taliban ont multiplié les offensives en divers points stratégiques du pays, profitant de la crise politique à Kaboul née de l’élection présidentielle du 14 juin pour avancer sur plusieurs fronts.

La dernière série d'attaques des insurgés s'est concentrée dans le district d'Ajristan de la province orientale de Ghazni, après des offensives dans les provinces de Helmand, de Kandahar et du Logar.

"Les insurgés ont décapité 12 civils dans quatre villages", a déclaré à l'AFP le vice-gouverneur de la province de Ghazni, Mohammad Ali Ahmadi. "Nous n'avons pas de bilan détaillé, mais nous estimons qu'entre 80 et 100 personnes ont été tuées au cours de la dernière semaine" dans cette offensive menée par des centaines de Taliban, a-t-il ajouté.

"À l'heure actuelle, la situation est vraiment critique dans ce district. Le gouvernement central nous a dit qu'il avait envoyé des renforts", a ajouté Ahmadi, alors que le numéro deux de la police de Ghazni, Asadullah Ensafi, confirmait ces détails.

La problématique des Taliban, gigantesque défi pour Kaboul

Cette offensive intervient en pleine transition politique à Kaboul avec l'annonce, cette semaine, de la victoire de l'économiste Ashraf Ghani lors de la présidentielle de juin et de la formation d'un gouvernement d'union nationale avec son rival Abdullah Abdullah, qui dénonçait jusque là des fraudes massives.

Leur futur gouvernement héritera de la lourde tâche de stabiliser le pays à la fin de la mission de l'Otan (Isaf).

L'Isaf, qui compte aujourd'hui 41 000 soldats, dont 29 000 Américains, a prévu de retirer toutes ses troupes de combat du pays d'ici la fin de l'année, après 13 ans de présence qui n'ont pas permis de vaincre la rébellion menée par les Taliban.

Une force plus modeste de quelque 12 000 soldats étrangers, en très grande majorité américains et chargés en principe de soutenir et former les forces locales face à la rébellion, devrait toutefois rester dans le pays une fois le retrait des troupes actuelles opéré.

Avec AFP

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.