Accéder au contenu principal
UKRAINE

La trêve violée en Ukraine : des militaires et des civils tués

Soldats du contingent ukrainien près de Donetsk, le 26 septembre 2014.
Soldats du contingent ukrainien près de Donetsk, le 26 septembre 2014. Anatolii Boiko, AFP
2 mn

Au moins neuf soldats ukrainiens ont été tués dans des combats entre l'armée et les séparatistes dans l'est du pays, ces dernières 24 heures. Les autorités locales ont par ailleurs annoncé qu'au moins quatre civils avaient trouvé la mort.

Publicité

Le fragile cessez-le-feu a-t-il pris fin en Ukraine ? Dimanche 28 septembre, au moins neuf soldats ukrainiens ont été tués par des rebelles pro-russes dans l’est du pays, a annoncé l’armée, lundi 29 septembre.

L’attaque s’est produite alors que les militaires circulaient à proximité de l’aéroport de Donetsk, bastion séparatiste. Il s’agit des pertes les plus lourdes essuyées par l’armée ukrainienne depuis l’entrée en vigueur du cessez-le-feu, le 5 septembre.

En outre, au moins quatre civils ont été tués, dimanche, à Donetsk et à Makiïva, au nord-ouest de Donetsk et huit autres ont été blessés dans ces incidents causés par des tirs d'artillerie.

La grande statue de Lénine déboulonnée

Lundi matin à 10h00 (07h00 GMT), "la situation était très tendue dans la ville. Les détonations de tirs à l'arme lourde et des salves pouvaient être entendues dans plusieurs quartiers", a ajouté la mairie de Donetsk dans un communiqué.

Quelques heures plus tôt, la grande ville de Kharkiv, en première ligne lors du réveil des séparatistes pro-russes, a connu une brève fièvre dimanche soir. La grande statue de Lénine, la plus imposante encore érigée en Ukraine, a en effet été déboulonnée par des manifestants nationalistes.

Le dialogue entre Kiev et les séparatistes n'est toujours pas engagé sur l'avenir politique de ces provinces frontalières de la Russie, et la perspective d'un "gel" du conflit se fait chaque jour plus précis. Cette hypothèse, qui amènerait une fin à terme des combats, créerait de fait une zone échappant totalement au contrôle de Kiev.

Avec AFP et Reuters

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.