Accéder au contenu principal
Sur le net

Firechat, l'application anti-censure des Hongkongais

Au sommaire de cette édition : les Hongkongais utilisent l’application FireChat pour contourner la censure; des activistes sud-africains appellent au boycott d’une chaîne de supermarchés; et un astronaute propose de découvrir des images de la Terre vue de l’espace.

PUBLICITÉ

FIRECHAT, L’APPLICATION ANTI-CENSURE DES HONGKONGAIS

Alors que la mobilisation sans précédent des militants pro-démocratie se poursuit à Hong Kong, de plus en plus de manifestants semblent redouter une coupure d’Internet dans l’ancienne colonie britannique après que Pékin a décidé de procéder au blocage d’Instagram dimanche dans le reste de la Chine. Une crainte qui a poussé de nombreux participants au mouvement contestataire à avoir recours à l’application FireChat pour s’organiser et échanger des informations. Un service de messagerie instantanée qui possède la particularité de fonctionner sans connexion au web.

Développé par la société Open Garden, cet outil permet ainsi de faire circuler des données d’un smartphone à un autre en utilisant la fonction bluetooth. Un service très largement plébiscité par les militants pro-démocratie à Hong Kong puisqu’il a été téléchargé plus de 100 000 fois en l’espace de 24 heures entre dimanche et lundi rapporte le site du « South China Morning Post ». Un pic de popularité dû en grande partie à un post publié samedi sur Facebook par un des leaders du mouvement contestataire, Joshua Wong, dans lequel il incitait ses compatriotes à faire usage de l’application.

Mais s’ils sont très nombreux à y avoir recours, l’utilisation de cet outil n’est cependant pas sans risque. En effet, comme le rappellent plusieurs internautes sur Twitter, les communications effectuées via la messagerie instantanée ne sont pas cryptées et les espaces de discussion sont ouverts à tous ceux qui ont téléchargé FireChat. Une situation qui nécessite donc de prendre certaines précautions comme choisir un pseudonyme avant de se servir de l’application.

AFRIQUE DU SUD : DES SUPERMARCHÉS BOYCOTTÉS

Entamée au début du mois d’août alors qu’Israël menait une opération militaire dans la bande de Gaza, une importante campagne de boycott vise Woolworths, la plus grande chaîne de supermarchés d’Afrique du Sud. Raison invoquée : certains produits mis en rayons proviendraient de l’Etat hébreu, un pays que les responsables de ce mouvement accusent d’apartheid. Une initiative qui réunit un nombre grandissant de partisans.

Ainsi, sur la Toile, les messages appelant à ne plus se rendre dans les enseignes de la marque se multiplient. Une demande que certains effectuent en photos à l’image de ces Sud-Africains qui ont choisi de se mettre en scène portant une affiche « Je boycotte Woolworths ». Des internautes rejoints il y a quelques jours dans leur combat par le COSATU, l’un des plus importants syndicats d’Afrique du Sud. L’organisation, qui compte 1 million 800 000 membres, appelle d’ailleurs à intensifier la mobilisation.

Fort de ces soutiens, les militants multiplient les blocages des magasins, comme on peut le voir sur ces images. Des opérations coup de poing, menées devant ou à l’intérieur des enseignes, qui se sont notamment multipliées le 27 septembre dernier, lorsque pas moins de 40 rassemblements ont été organisés dans tout le pays. 

Face à l’ampleur du mouvement, la marque a finalement réagi en expliquant que seuls 0,1% de ses produits alimentaires proviennent d’Israël, et qu’aucun n’est fabriqué dans les territoires occupés. En conséquence, et même si elle qualifie de tragique le conflit qui a eu lieu cet été, l’entreprise continuera de commercialiser les articles au cœur de la polémique.

TENDANCE DU JOUR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

#LifeBeforeAbbott est le hashtag qu’utilise depuis plusieurs jours une partie des internautes australiens pour fustiger le bilan de leur Premier ministre Tony Abbott à l’occasion du premier anniversaire de son élection en septembre 2013. Des mots-clés via lesquels les citoyens du pays multiplient les reproches à l’égard du chef de l’exécutif comme son manque de vision politique ou encore son incapacité à enrayer la perte de compétitivité de l’économie australienne.

RATÉ DU JOUR

Ce jouet vendu par la chaîne de supermarchés français Auchan a provoqué la colère des adeptes des réseaux sociaux… Les dessins qui ornent cette mitraillette en plastique comportent en effet une étoile au-dessus d’un croissant de lune. Des formes qui rappellent les symboles de la religion musulmane et qui ont choqué de nombreux consommateurs. Alertée par une internaute sur Twitter, la marque a rapidement retiré le produit de la vente, en indiquant au quotidien en ligne « Huffington Post » qu’il s’agissait d’une erreur de la part de l’un de ses fournisseurs.

LES SERVICES SECRETS ISRAÉLIENS SUR LE WEB

Pourtant réputés pour leur discrétion, les services secrets israéliens viennent de lancer une campagne de recrutement en ligne. Disponible dans plusieurs langue, comme le russe, l’arabe ou le farsi, le nouveau site Internet du Mossad s’accompagne notamment d’une vidéo promotionnelle qui met l’accent sur l’utilisation des nouvelles technologies, comme les drones. Un clip qui rencontre un franc succès auprès des internautes avec près de 60 000 vues en seulement dix jours.

VIDÉO DU JOUR

Des images magnifiques de la Terre filmées depuis la station spatiale internationale… c’est ce que pourront découvrir les internautes dans cette vidéo récemment mise en ligne par l’agence spatiale européenne. Un clip en time-lapse réalisé par l’astronaute allemand Alexander Gerst à retrouver sur YouTube.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.