Accéder au contenu principal
FOOTBALL

Référendum en Catalogne : le Barça pourrait-il trouver refuge en Ligue 1 ?

Le Barça pourrait-il prochainement rejoindre les rangs de la Ligue 1 ?
Le Barça pourrait-il prochainement rejoindre les rangs de la Ligue 1 ? Quique Garcia, AFP
4 mn

Alors que la Catalogne organise un référendum sur son indépendance, le FC Barcelone a sondé les instances footballistiques françaises dans la perspective d’une intégration du club en L1. Le Barça futur champion de France, une hypothèse crédible ?

Publicité

Le choc de la semaine passée entre le PSG et le FC Barcelone, remporté 3 buts à 2 par le club français, pourrait-il devenir le nouveau "clasico" de la Ligue 1 ? L’affiche, alléchante, n’est pas encore au calendrier mais l’éventualité d’une inscription du Barça dans le championnat français a été évoquée ce week-end par le maire de la métropole catalane, Xavier Trias.

"Nous (la Catalogne, NDLR), n’avons pas la possibilité de créer une ligue compétitive. […] Nous disposerions de très peu d’équipes et Barcelone serait contrainte de rejoindre un autre championnat. Ce pourrait être le championnat de France ou celui d’Espagne", a-t-il estimé, selon des propos rapportés par l’AFP.

Dans un article publié sur son site internet, le quotidien sportif "El Mundo Deportivo" a rapidement rebondi sur cette déclaration, balayant les différentes options plausibles pour l’emblématique club catalan si la province venait à proclamer prochainement son indépendance.

Il révèle surtout que les dirigeants du Barça ont pris contact "de manière très discrète" avec les autorités footballistiques françaises afin d’évaluer la faisabilité de cette solution. Selon "El Mundo Deportivo", le club blaugrana n’'est pas parvenu à obtenir une réponse concrète, notamment en raison de la dimension politique de cette question.

L’extrême droite française monte au front

Si le Barça est toujours très loin de la Ligue 1, l’hypothèse a tout de même suscité de nombreuses réactions. À Clairefontaine, où il prépare avec les Bleus le match France-Portugal de samedi soir, l’attaquant du Real Madrid Karim Benzema n’a pas louvoyé. "Il faut que le Barça reste en Liga, a-t-il martelé. Dans le football, les gros matchs, c’est Real-Barça. Je sais pas s’ils vont aller en L1, c’est une autre histoire, mais bon, il faut que ça reste comme ça."

>>> À lire sur FRANCE 24 : Le FC Barcelone, "l'armée d'un État sans nation"

Mais la portée diplomatique de l’affaire a également fait réagir d’autres intervenants plus inattendus. Dans un communiqué publié mercredi matin, le Front national (parti politique français d’extrême droite) s’est ouvertement opposé à une éventuelle arrivée du club catalan en Ligue 1.

"Le Front national s’oppose catégoriquement à la participation du FC Barcelone comme de tout autre club étranger au championnat de France de football professionnel. Monaco devant rester l’exception qui confirme la règle. Que [Xavier] Trias le sache, la Ligue 1 française n’est pas la tour de Babel du football européen", avertit le document signé de la formation politique hexagonale.

L’hypothèse la plus probable : un changement des textes de la Liga

Reste qu’en cas d’indépendance de la Catalogne, la question des clubs barcelonais (le Barça mais aussi l’Espanyol Barcelone) devra être réglée. Pour l’heure, la législation espagnole ne permet pas aux États étrangers de participer aux compétitions domestiques espagnoles, exception faite de la Principauté d’Andorre.

Leur participation devrait donc faire l’objet d’une modification des textes de loi, procédure soumise au vote du Parlement espagnol. Et vu l’importance sportive, culturelle et financière des clubs catalans, difficile d’imaginer les parlementaires s’opposer au maintien d’un éventuel Barça "étranger" au sein de la Liga.

L’ancien président du club, Sandro Rosell, n’avait d'ailleurs guère de doute, en septembre 2012, sur la pérénité du FC Barcelone en Liga malgré la situation politique locale. "Quoi qu'il se passe politiquement en Catalogne, le Barça [continuera] à jouer en Liga ", avait-il assuré.

Une certitude régulièrement remise en question par les événements politiques qui secouent la Catalogne, même si les instances footballistiques savent pertinemment qu'une Liga amputé de ses clubs catalans n'aurait plus le même attrait pour le public et les diffuseurs.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.