Accéder au contenu principal

Ségolène Royal annonce la suspension "sine die" de l'écotaxe

La ministre de l'Ecologie Ségolène Royal, accompagnée du secrétaire d'État aux Transports, a annoncé la  suspension "sine die" de l'écotaxe.
La ministre de l'Ecologie Ségolène Royal, accompagnée du secrétaire d'État aux Transports, a annoncé la suspension "sine die" de l'écotaxe. Patrick Kovarik, AFP

Son entrée en vigueur avait été maintes fois repoussée. Finalement, Ségolène Royal a annoncé, jeudi, la suspension "sine die" du dispositif d'écotaxe sur les poids lourds. Les transporteurs routiers ont dans la foulée cessé leur mouvement.

Publicité

La ministre de l'Écologie Ségolène Royal a annoncé, jeudi 9 octobre, la suspension "sine die" du dispositif d'écotaxe sur les poids lourds, à l'issue d'une rencontre de plus de trois heures avec les transporteurs routiers. Ces derniers, qui avaient menacé de manifester lundi contre le péage de transit poids lourds ont par conséquent décidé de suspendre leur mouvement.

"Nous avons décidé, premièrement, de suspendre sine die le dispositif d'écotaxe, deuxièmement de créer un groupe de travail [...] troisièmement, d'intensifier la recherche de solutions sur la situation économique et sociale globale du secteur", a affirmé Ségolène Royal.

Le secrétaire d'État aux Transports Alain Vidalies à ses côtés, la ministre de l'Écologie a déclaré avoir pris acte de "la difficulté de mise en œuvre de l'écotaxe, y compris dans la phase d'expérimentation".

Elle a également évoqué "la volonté des professionnels du transport de participer à une solution de financement équitable et pérenne", sans plus de précisions dans l'immédiat.

"En conséquence de cette réunion, nous avons décidé de suspendre le mouvement revendicatif que nous avions prévu à compter de ce lundi 13 [octobre]", a de son côté indiqué Jean-Christophe Pic, président de la Fédération nationale des transporteurs routiers (FNTR).

"Je suis tout simplement scandalisée"

Une annonce qui ne ravit pas tout le monde. La secrétaire nationale d'Europe Écologie-Les Verts (EELV), Emmanuelle Cosse, s'est dite "tout simplement scandalisée" par cette annonce.

"J'étais scandalisée il y a un an quand Jean-Marc Ayrault et François Hollande avaient décidé de reporter l'écotaxe et aujourd'hui, on dit ‘abandon total du dispositif’", a déclaré sur i>Télé la responsable écologiste. Cette dernière a en outre déploré l’"ultimatum des routiers, alors même qu'ils ont eu beaucoup de contreparties à cette écotaxe depuis 2009".

Avant la réunion, les transporteurs avaient affiché leur refus de ce dispositif de taxation des poids lourds, au nom notamment de la compétitivité des entreprises dans un contexte de concurrence européenne.

L'écotaxe, qui devait initialement entrer en vigueur en juillet 2013, a été repoussée à deux reprises avant d'être suspendue puis remplacée par le péage de transit. Celui-ci devait être mis en place au 1er janvier 2015, mais avait finalement été repoussé aux premiers mois de 2015.

Avec AFP
 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.