NATIONS UNIES

L'Espagne nouveau membre du conseil de sécurité de l'ONU, la Turquie écartée

Un membre de l'ONU dépose son bulletin de vote, jeudi 16 octobre
Un membre de l'ONU dépose son bulletin de vote, jeudi 16 octobre Spencer Platt, AFP

Cinq nouveaux membres non permanentsont été élus jeudi au Conseil de sécurité de l'ONU. Il s'agit du Venezuela, de la Malaisie, de la Nouvelle-Zélande, de l'Angola et de l'Espagne, préférée à la Turquie.

Publicité

L'Espagne a été élue, jeudi 16 octobre, en tant que membre non permanent du Conseil de sécurité de l'ONU, en obtenant 132 voix à l'issue d'un vote à l'Assemblée générale des Nations unies. L'Espagne écarte ainsi la Turquie, qui n'a obtenu que 60 suffrages après trois tours de scrutin à bulletins secrets. Auparavant, le Venezuela, la Malaisie, la Nouvelle-Zélande et l'Angola avaient été élus à une large majorité au premier tour, obtenant la majorité requise des deux tiers des pays membres votant, soit 129 voix

Ankrara comptait sur les votes de nombreux pays musulmans, mais ses ambiguïtés et son inaction face à l'offensive de l’organisation de l’État islamique à ses frontières lui ont valu des critiques. Le soutien à la candidature turque s'est ainsi érodé au fil des votes, passant de 109 à 73 puis 60 voix, créant ainsi la surprise.

Les cinq nouveaux membres non permanents entameront en janvier un mandat de deux ans. Un siège au Conseil élève le statut et l'influence du pays dans l'arène diplomatique et lui donne davantage de poids dans certaines négociations bilatérales.

Le Conseil de sécurité, qui compte 15 membres, dont cinq permanents (Chine, États-Unis, Russie, France et Royaume-Uni), renouvelle chaque année la moitié de ses dix sièges non permanents, sur une base régionale. Les cinq nouveaux pays choisis, qui ont tous déjà siégé au Conseil dans le passé, remplaceront le Rwanda, l'Argentine, la Corée du Sud, l'Australie et le Luxembourg. Les cinq autres membres non permanents, dont le siège sera à pourvoir l'an prochain, sont la Lituanie, le Tchad, le Nigeria, le Chili et la Jordanie.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine