Accéder au contenu principal

Start-up, la tentation de l'étranger

Avec la mondialisation, à quoi sert la nationalité des entreprises ? Plus à grand-chose vous diront les créateurs de start-up qui se fichent souvent de la couleur de l'argent. Peu importe donc qu'une start-up française soit financée par des fonds étrangers. Ce qui compte, c'est le développement de l'entreprise. Pourtant, si les start-up s'en vont, comment un pays peut-il espérer fournir à sa population les emplois de demain ? Un reportage de Sonia de la Forterie.

PUBLICITÉ

Aujourd’hui, les créateurs de start-up n’ont plus de complexe. Ils n’hésitent pas à se rendre à des salons pour se jeter dans les bras de financiers étrangers.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.