Accéder au contenu principal

Mort du PDG de Total Christophe de Margerie

Christophe de Margerie, 63 ans, était devenu PDG de Total en 2010.
Christophe de Margerie, 63 ans, était devenu PDG de Total en 2010. Fred Dufour, AFP

Le PDG de Total, Christophe de Margerie, est mort dans un accident d'avion, lundi 20 octobre au soir, en Russie, après que son avion privé est entré en collision avec une déneigeuse au moment du décollage.

Publicité

Le patron du groupe pétrolier français Total, Christophe de Margerie, 63 ans, est décédé lundi 20 octobre au soir, dans le crash de son avion privé à l'aéroport de Vnoukovo, près de Moscou.

L'avion du PDG, entré en collision au moment du décollage avec une déneigeuse, s'est écrasé peu avant minuit en provoquant la mort de la totalité de ses occupants.

"Le groupe Total confirme avec une grande émotion et une profonde tristesse que son président-directeur général Christophe de Margerie est décédé cette nuit peu après 22 heures (heure de Paris) dans un accident d'avion, à l'aéroport de Vnoukovo de Moscou, à la suite d'une collision avec un engin de déneigement", a indiqué le pétrolier français dans un communiqué.

L'aéroport de Vnoukovo, l'un des trois aéroports internationaux de Moscou, a ainsi expliqué dans un communiqué que l'avion, un jet Falcon-50, est entré "en collision avec une déneigeuse" de l'aéroport "pendant le décollage à 23 h 57 (19 h 57 GMT)" alors qu'il s'apprêtait à décoller pour Paris, avec à son bord un passager et trois membres d'équipage.

Le conducteur de la déneigeuse était ivre

L'aéroport a également précisé que la visibilité était de 350 mètres au moment du crash. Les services de secours ont été envoyés sur les lieux et "ont immédiatement commencé à éteindre le feu qui s'était déclaré".

Une enquête sur les circonstances de l'accident a été ouverte auprès du Comité intergouvernemental d'aviation ainsi qu'auprès de l'agence fédérale d'aviation russe, dont le directeur, Alexandre Neradko, a promis de suivre le dossier personnellement.

Alors que les boîtes noires de l'appareil ont été trouvées par les experts dépêchés sur place, la commission d'enquête a déjà établi que le conducteur de la déneigeuse, qui n'a pas été blessé, était ivre au moment de l'accident.

"Il ne s'agit pas d'un tragique concours de circonstances, mais d'une négligence criminelle des fonctionnaires" de la direction de l'aéroport qui ont échoué à coordonner dûment le travail de leurs employés, a indiqué le comité d'enquête russe, mardi après-midi, dans un communiqué. Certains membres de la direction de Vnoukovo, qui pourraient tenter d'entraver l'enquête doivent être prochainement "suspendus de leurs fonctions", est-il également précisé.

En France, le parquet de Paris a également ouvert une enquête pour homicide involontaire. L'enquête a été confiée à la section de recherches de la
gendarmerie du transport aérien.

Vive émotion en France

Après avoir fait toute sa carrière au sein du géant pétrolier, Christophe de Margerie était devenu le directeur général de Total en 2007 et son PDG en 2010. L'annonce de son décès a provoqué une vive émotion en France.

"Les premières pensées de la direction et des employés du groupe Total vont à l'épouse, aux enfants et aux proches de Christophe de Margerie ainsi qu'aux familles des autres victimes", a déclaré dans un communiqué l'entreprise, dont l'action a ouvert en baisse, mardi matin, de 2,26 % à la Bourse de Paris.

François Hollande a rendu hommage a celui qui avait "consacré sa vie à l'industrie française et au développement du groupe Total [et] défendait avec talent l'excellence et la réussite de la technologie française à l'étranger." Le chef de l'État français "avait apprécié en Christophe de Margerie son caractère indépendant, sa personnalité originale et son attachement à son pays."

Le Premier ministre Manuel Valls a, de son côté, estimé dans un communiqué que la France perdait "un grand capitaine d'industrie et un patriote". Il dit aussi avoir perdu à titre personnel "un ami" et fait part de sa "profonde tristesse". "Il avait aussi ce panache, cette volonté d'aller de l'avant, un humour si français et une finesse d'esprit qui en faisait un homme unanimement apprécié", salue encore le Premier ministre.

Total très impliqué en Russie

Selon le quotidien russe Vedomosti, Christophe de Margerie revenait d'une réunion avec le Premier ministre russe Dmitri Medvedev dans sa maison de campagne, près de Moscou. Une réunion consacrée aux investissements étrangers en Russie, alors que le pays est frappée par les sanctions occidentales.

Mais Total ne s'en est jamais détourné et son PDG avait notamment été l'un des quelques grands dirigeants d'entreprise à participer en mai au forum économique international organisé à Saint-Pétersbourg, en pleine escalade des tensions avec l'Occident sur fond de crise ukrainienne. À l'annonce de sa mort, le président russe Vladimir Poutine a d'ailleurs salué le rôle de Christophe de Margerie dans les relations franco-russes.

Total est également partenaire avec le russe Novatek dans le gigantesque projet gazier Yamal, dans le Grand Nord russe. Sous l'égide de Christophe de Margerie, le groupe pétrolier avait accéléré ces dernières années ses investissements dans l'exploration, pour remplir des objectifs ambitieux de croissance de sa production de pétrole, tout en menant d'importantes cessions d'activités.

Parallèlement, Christophe de Margerie n'avait pas hésité à restructurer les activités de Total en France, avec la fermeture de la raffinerie de Dunkerque en 2010, puis la réorganisation du site pétrochimique de Carling en Moselle annoncée l'an dernier.

Avec AFP

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.