Accéder au contenu principal

fr/ptw/2014/10/27/WB_FR_NW_PKG_F24_GUINEE_EBOLA_VILLAGE_MIRACULE_NW052699-A-01-20141027.mp4

Regardez les vidéo de FRANCE 24. Actualité, économie, sport, culture – les dernières infos de notre rédaction à Paris et nos correspondants autour du monde.

LancementPendant plusieurs semaines la préfecture de Télimélé a accueilli entre juin et juillet un des trois centres de traitement Ebola de Médecins Sans Frontières en Guinée. Même s'il y a eu des décès 75% des patients ont été guéri. Un taux record. Depuis le départ de MSF le virus n'a pas réapparu et Télimélé est devenu un exemple cité par le président guinéen et l'OMS.Quelques tombes supplémentaires dans des cimetières cachés sous la végétation. C'est tout ce qu'il reste du passage d'Ebola à Sogoroyah. Aidé par la Croix rouge locale, Médecins Sans Frontières avait ouvert dans ce village l'un des trois centres de traitement du pays avant de plier bagages. Car même si 10 malades sont décédés, 75% des patients ont été guéris et le virus n'a pas réapparu depuis.La population de la préfecture de Télimélé est désormais citée dans le pays est au-délà comme un exemple de mobilisation contre Ebola. L'Organisation Mondiale de la Santé a notamment salué le travail du docteur Béavogui et des équipes médicales de l'hôpital de la ville. Sonore Docteur Béavogui«La grande particularité à Télimélé c'est que d'abord il y a la confiance entre la population et les structures sanitaires, il y a une grande confiance... Donc tout ce qu'on leur dit de faire ils vont le faire.»Télimélé a également pu compter sur une diaspora particulièrement impliquée et sur des autorités locales réactives.Sonore Alpha Oumar Bah, maire de Télimélé «Tout le monde s'est levé comme un seul homme pour combattre cette maladie. Des victimes ont témoigné de sa véracité. Malgré certaines formes diffamatoires, nous en tant qu'autorités on a pris les dispositions utiles pour faire une certaine rigueur à tous les niveaux.»La ville est fière de sa nouvelle image mais aussi consciente qu'elle n'est pas immunisée contre un retour d'Ebola, comme l'explique le nouveau préfet à l'occasion d'une distribution d'équipements de prévention.Sonore Amara Lamine Soumah, préfet de TéliméléSans remède miracle mais avec l'arme de la parole Télimélé espère que son message sera suivi au-délà de ses frontières.
Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.