ISRAEL

Jérusalem : la police abat le Palestinien suspecté d'avoir tiré sur le rabbin Glick

L'esplanade des Mosquées est fermée aux musulmans depuis qu'un Palestinien a tiré sur un militant israélien mercredi soir.
L'esplanade des Mosquées est fermée aux musulmans depuis qu'un Palestinien a tiré sur un militant israélien mercredi soir. Gali Tibbon, AFP
2 mn

Un Palestinien soupçonné d’avoir tiré sur un militant d'extrême droite israélien a été tué par la police israélienne jeudi 30 octobre au matin à Jérusalem. La victime militait pour que les juifs puissent prier sur le Mont du Temple.

Publicité

La police israélienne a tué un Palestinien, jeudi 30 octobre, à son domicile, dans le quartier d'Abou Tor, à Jérusalem. Muataz Hijazi, le Palestinien tué par la police, est accusé d'avoir tiré, mercredi soir à Jérusalem-ouest, vers Yéhuda Glick, un Israélien militant ultra-nationaliste âgé d'une cinquantaine d'années, le blessant grièvement.

Le rabbin Yéhuda Glick se bat depuis des années afin d'obtenir l'autorisation pour les juifs de prier sur le mont du Temple, lieu le plus saint du judaïsme où s'étend l'esplanade des Mosquées, troisième lieu saint de l'islam. Il a été expulsé à de multiples reprises de l'esplanade des Mosquées par la police israélienne.

Pour l’instant, les juifs de Jérusalem n’ont pas le droit d'y prier mais les habitants musulmans de la ville craignent que cela ne leur soit bientôt permis. Ils redoutent qu'une telle autorisation constitue le premier pas vers la destruction des mosquées en vue de bâtir le troisième temple juif. Le Premier ministre Benjamin Netanyahou s'est de nouveau défendu lundi de vouloir changer le statut de ce lieu saint.

Suite à l’attaque de mercredi soir, la police israélienne a déclaré l’esplanade des Mosquées interdite d'accès aux visiteurs et aux fidèles musulmans "jusqu'à nouvel ordre".

Chaque tentative de militants d'extrême droite israéliens pour organiser une prière sur l'Esplanade des Mosquées provoque des incidents avec les Palestiniens. L'attaque contre Yéhuda Glick s'est produite alors que Jérusalem-Est est en proie depuis l'été à des tensions croissantes qui font craindre un embrasement généralisé.

Avec AFP
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine