Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

POLITIQUE

Audition d'Alexandra Benalla : Une situation embarassante pour E. Macron ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Alexandra Lamy : "Je suis très fière d'être une actrice populaire"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Cour Suprême : tempête autour de Brett Kavanaugh

En savoir plus

Pas 2 Quartier

Bourgogne : cinéaste d'une cité désertée

En savoir plus

FOCUS

Autriche : restriction de l'immigration et obstacles à l'intégration

En savoir plus

L’invité du jour

Claude Pinault : "Tétraplégique, un médecin m’a donné une graine d’espoir"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

L’économie turque fragilisée par l'inflation et la chute de la monnaie

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Un accueil saoudien royal pour Imran Khan"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Salzbourg au centre la scène européenne

En savoir plus

Amériques

Légalisation du cannabis : l'Oregon, l'Alaska et Washington DC disent "oui"

© Allison Shelley, Getty/AFP | Malik Burnett (à g.) et Adam Eidenger, vice-président et président de DC Cannabis Campaign.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 05/11/2014

En marge des élections américaines de mi-mandat, mardi, plusieurs propositions ont été soumises à référendum parmi lesquelles la légalisation du cannabis que les électeurs de l'Oregon, de l'Alaska et de Washington DC ont approuvé.

Fumer un joint à Washington, Portland ou Anchorage ne sera désormais plus un délit.

Dans le District de Columbia (DC), la circonscription électorale qui recouvre la capitale des États-Unis, près de deux électeurs sur trois ont voté mardi 4 novembre la légalisation de la possession de cannabis, selon des résultats provisoires.

>> À lire sur France 24 : "Obama devra composer avec un Congrès républicain"

"C'est une journée magnifique pour arrêter la guerre de la drogue dans le District de Columbia ", dont "la marijuana a été le moteur", a estimé Malik Burnett, qui militait en faveur de l"'Initiative 71" pour la légalisation du cannabis.

Selon lui, les habitants de Washington – et plus particulièrement les Noirs – sont les plus nombreux à se voir arrêtés pour des infractions liées à cette drogue. Les adultes y seront désormais autorisés à en posséder deux onces (soit 57 grammes) et à cultiver six plants de marijuana. La vente de ces produits reste pour l'instant interdite.

"La bataille n'est pas terminée, nous allons nous mobiliser pour que la marijuana ne soit pas commercialisée à DC", a déclaré Kevin Sabet, qui faisait campagne pour le "non".

Des magasins franchisés pour acheter sa marijuana

Dans l'Oregon, les électeurs se sont prononcés à 54 % pour l'instauration d'un réseau de magasins franchisés vendant de la marijuana sur un modèle similaire à celui existant au Colorado et dans l'État de Washington depuis 2012.

Dans cet État de la côte pacifique, la mesure entrera en vigueur en juillet 2015 et les premiers magasins pourront ouvrir leurs portes l'année suivante. Une proposition similaire concernant la consommation et la vente de cannabis a été adoptée en Alaska par 52 % des voix, selon des résultats préliminaires portant sur 97 % des bureaux de vote.

"En 2016, nous allons encore pousser l'initiative dans plusieurs États jusqu'à en finir avec cette prohibition", a déclaré Leland Berger, un avocat de Portland qui a contribué à la rédaction du nouvel acte de loi. Les électeurs ont en revanche rejeté des propositions visant à légaliser l'utilisation de la marijuana à des fins médicales en Floride et récréatives dans le Maine.

Il est toujours interdit selon la loi fédérale de consommer, vendre ou posséder du cannabis. Outre les cinq juridictions qui l'ont désormais légalisé, une quinzaine d'États l'ont partiellement dépénalisé.

Avec AFP, Reuters

Première publication : 05/11/2014

  • DROGUE

    L'Uruguay, premier pays à légaliser le commerce du cannabis

    En savoir plus

  • BOURSE

    Wall Street dopée au cannabis ?

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Le Colorado expérimente avec succès la vente légale de cannabis

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)