Accéder au contenu principal
SYRIE

fr/ptw/2014/11/06/WB_FR_NW_PKG_FR24_V4_AMBULANCE_KOBANE_8H_NW066642-A-01-20141106.mp4

Regardez les vidéo de FRANCE 24. Actualité, économie, sport, culture – les dernières infos de notre rédaction à Paris et nos correspondants autour du monde.

TEXTE:Une balle dans le pied, l'autre dans la jambe, une troisième dans le cou… Shiar est un miraculé. Shiar, combattant kurde blessé à Kobane : J'ai été blessé au combat… J'ai senti couler mon sang chaud. J'ai compris que j'étais touché et j'ai continué à me battre... Mais mon pied me faisais trop souffrir, alors j'ai fait demi-tour, je me suis traîné jusqu'à retrouver mes amis. Ils m'ont évacué en voiture… A la frontière, une ambulance turque le recueille. Aujourd'hui logé chez son oncle avec d'autres réfugiés, Shiar dit s'estimer heureux d'être arrivé en vie à l'hôpital de Suruç. SOT SIARCombattant kurde blessé à Kobané "Les soldats font exprès de faire attendre l'ambulance trois ou quatre heures... Alors les blessés se vident de leur sang et finissent par mourir sur place…"Des accusations récurrentes, mais difficiles à vérifier.La zone frontalière, bouclée par l'armée, est interdite aux journalistes.Grâce à une autorisation spéciale, nous avons pu y accéder. Kobani est juste là, derrière ces barbelés… C'est ici au poste frontière que les ambulances viennent chercher les blessés.La police spéciale du président Erdogan verrouille le secteurSous-titres live policiers (sur plan de bottes et de kalash) "Surtout ne filmez ni les policiers ni leurs voitures"Aujourd'hui trois combattants blessés reçoivent les premiers soins. Ils sont photographiés par un policier en civil.AMBIANCE- Policier : "Comme il s'appelle, le camarade ?"- Soignante : "Comment tu t'appelles ?"- Blessé : "Mohamed Salim."L'objectif : débusquer d'éventuels guérilleros du PKK, la guérilla kurde de Turquie. Des terroristes aux yeux Ankara. Direction l'hôpital de Suruç, pied au plancher. SOTCombattant kurde blessé"Donnez-moi à boire" SOT Ambulancier"Lui, il est dans un état grave…. Celui-là est juste blessé au bras, sa vie n'est pas en danger."" J'ai vu pire que ça. Des gens touché à la tête, à l'oeil, à la gorge, on voit de tout ici…"Cette ambulance privée est payée par la mairie pro-kurde de Suruc. Au détour d'une phrase, le secouriste confirme que les forces de l'ordre ne coopèrent pas toujours. SOT Ambulancier"Parfois, les policiers nous empêchent de récupérer les blessés... Il nous causent des problèmes."Un blessé agonise. L'autre exalte la résistance. SOT Combattant blessé"Tout va bien le moral de mes camarades est bon. Avec l'aide de Dieu, nous allons libérer notre ville. Les terroristes sont découragés. On leur a cassé les reins. Ils peuvent arriver par centaines, par millions… Nous nous battrons jusqu'au dernier et reprendrons Kobane, c'est sûr."Dix minutes plus tard, l'ambulance est à l'hôpital de Suruç… Mohamed, entre la vie et la mort, sera transféré vers un établissement mieux équipé à près de 4h de route. Pour l'heure, plus de 400 combattants kurdes sont tombés à Kobane.
Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.