Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L’invité du jour

Titouan Lamazou : "Aller à la rencontre de l'infinie diversité de l'humanité"

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Avec la fonte des glaces, le pôle Nord aiguise les appétits

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Budget italien : comment la réagit la Bourse ?

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Une offensive américaine contre les entreprises françaises"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ivan Duque sur le Venezuela : "Il est urgent d'isoler le tyran"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Gilets jaunes" : "Marine Le Pen se frotte les mains"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les orangs-outans meurent pour des biscuits

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

RD Congo : Martin Fayulu tend la main à Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Gaspard Gantzer : "Sur les carburants, le gouvernement doit continuer à expliquer"

En savoir plus

Moyen-Orient

Les États-Unis doublent le nombre de militaires combattant en Irak contre l’EI

© Mohammed Sawaf, AFP | Les soldats américains doivent soutenir les forces irakiennes qui combattent contre l'EI. Ici, près de la ville chiite de Kerbala, en octobre.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 08/11/2014

Les États-Unis ont annoncé vendredi l’envoi de 1500 militaires supplémentaires pour faire face à l’organisation de l’État islamique. L’objectif est d’entraîner et d'assister les forces irakiennes.

Les États-Unis ont annoncé, vendredi 7 novembre, l’envoi de renfort aux troupes déjà présentes en Irak pour soutenir les forces irakiennes face à l’organisation de l’État islamique (EI). "Jusqu'à 1 500 conseillers militaires supplémentaires [seront envoyés] dans un rôle non combattant pour entraîner, conseiller, et assister les forces de sécurité irakiennes, y compris les forces kurdes", a précisé la Maison Blanche dans un communiqué. Les États-Unis vont ainsi presque doubler leurs forces sur place.

Les soldats pourront également être déployés en dehors de Bagdad et Erbil, capitale du Kurdistan irakien, au nord-est du pays. Josh Earnest, le porte-parole de l'exécutif américain, a précisé que ces troupes "ne seront pas engagées dans les combats". Pour la Maison Blanche, l'envoi de ces conseillers s'inscrit dans la volonté des États-Unis "de soutenir leurs partenaires sur place" sans que les soldats américains soient engagés dans les combats.

Selon un responsable militaire, ces conseillers supplémentaires commenceront à arriver en Irak dans les prochaines semaines et vont notamment entraîner 12 brigades irakiennes, dont 9 de l'armée régulière et 3 issues des rangs des peshmerga (les forces combattantes kurdes).

Certains de ces conseillers militaires aideront l'armée irakienne à planifier ses opérations, tandis que d'autres militaires seront déployés à travers tout le pays.

Avec AFP

 

Première publication : 07/11/2014

  • IRAK - SYRIE

    En Irak, l'EI attaque l'armée sur plusieurs fronts

    En savoir plus

  • IRAK

    Raid contre l'EI en Irak : "Nous leur avons fait mal", assure l'armée française

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Washington appelle la coalition à étendre au Web sa lutte contre l'EI

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)