Accéder au contenu principal
Dans la presse

"Cosmique"

France 24

Presse française, mercredi 12 novembre 2014. Au menu de cette revue de presse, le largage par la sonde Rosetta d’un robot sur la comète 67P, après 10 ans de voyage dans l’espace, la suite du feuilleton Fillon-Jouyet, et du foot-business.

Publicité

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
A la Une de la presse française, ce matin, le largage par Rosetta du robot Philae sur la comète 67P, à 500 millions de kilomètres de la Terre.
 
«Objectif comète!», s’exclame le Figaro, très enthousiaste à l’idée de voir la sonde européenne tout près d’atteindre sa destination, après dix années de voyage.
 
Une «grande première», rappelle Libération, qui salue la «prouesse»: «une étoile est née», titre le journal. Cette aventure pourrait permettre à la fois de mieux connaître les origines de la terre et le rôle des comètes dans l’apparition de la vie. Une aventure 100% européenne, rappelle Libé, qui parle d’un «exploit cosmique», «sans les Russes ni les Américains» : «dans une communauté de nations en mal de projets et d’identité, en mal de grands travaux et de grands desseins, Rosetta montre ce que peut construire ensemble l’Europe».
 
Le Parisien parle d’un «rendez-vous historique dans l’espace», et raconte la fierté mêlée d’angoisse des scientifiques – leur impatience de pouvoir analyser, peut-être dès cet après-midi, les premières données transmises. «Il y a beaucoup d’incertitudes», reconnaît l’astronome Antonella Barucci.
 
Sur terre, en France, tout autre chose, la suite du feuilleton Fillon-Jouyet. D’après «le troisième homme» présent à leur déjeuner, l’invitation aurait bien été lancée par Jean-Pierre Jouyet à François Fillon. Antoine Gosset-Grainville, précise le Figaro, a été le directeur adjoint de cabinet de Fillon à Matignon, avant de devenir le bras droit de Jouyet à la CDC. S’agissant du sujet qui fâche: Fillon a-t-il demandé à Jouyet d’accélérer certaines procédures judiciaires lancées contre Sarkozy? Voici sa réponse: «A aucun moment Fillon n’a sollicité la moindre intervention de la part de Jouyet sur un quelconque sujet politique». De quoi fragiliser un peu plus la défense du secrétaire général de l’Elysée, dont la droite réclame la démission.
 
De quoi fragiliser un peu plus, aussi, François Hollande, selon l’Opinion, qui assure que l’affaire Jouyet-Fillon, en affaiblissant Hollande, ouvre la voie à une mobilisation de ceux qui, au PS, estiment que le président ne sera pas en mesure de se représenter. Au premier rang, Royal et Aubry, prêtes à «repartir à l’assaut» du PS.
 
Enfin Libération nous apprend que le Conseil des ministres doit valider aujourd’hui une nouvelle niche fiscale en faveur du «sport business», exonérant d’impôt les compétitions internationales - une modification dont l’initiative reviendrait à l’UEFA, qui demande désormais à tous les pays accueillant ses compétitions une exonération d’impôt, à l’image de celle obtenue pour l’Euro 2016, en France.
 
Quant au patron de la Fifa, le Suisse Sepp Blatter, il aurait déclaré le mois dernier, que «les Qataris sont arrogants», qu’«ils pensent qu'ils peuvent tout se permettre grâce à leur argent». «La Coupe du monde 2022 n'aura pas lieu au Qatar», aurait-il lâché, selon Der Spiegel, repris par le Point. Des propos que Blatter dément.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.
 

 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.