Accéder au contenu principal

Rapport sur le Mondial-2022 : une interprétation "erronée" de la Fifa ?

Le président de la Fifa Sepp Blatter, accompagné de l'ancien émir du Qatar Cheikh Hamad ben Khalifa al-Thani (à gauche) et du vice-Premier ministre russe Igor Chouvalov.
Le président de la Fifa Sepp Blatter, accompagné de l'ancien émir du Qatar Cheikh Hamad ben Khalifa al-Thani (à gauche) et du vice-Premier ministre russe Igor Chouvalov. Philippe Desmazes, AFP

Le président de la chambre d’enquête de la Commission d’éthique de la Fifa, Michael Garcia, dont les travaux ont permis de rédiger le rapport sur les condition d’attribution des Mondiaux 2018 et 2022, conteste les conclusions de l’instance.

Publicité

Dans la foulée de la publication du rapport de la Fifa sur le processus d’attribution des Coupes du monde 2018 et 2022 à la Russie et au Qatar, l’avocat et ancien procureur fédéral américain Michael Garcia a annoncé qu’il souhaitait faire appel des conclusions finales des travaux.

Le président de la chambre d’enquête de la Commission d’éthique de la Fifa estime en effet que l'instance n’a que très partiellement retranscrit les résultats de ses travaux et conteste de fait les décisions qui en ont découlé.

"La décision du président de la chambre de jugement comporte de nombreuses présentations incomplètes et erronées des faits et conclusions présentées dans le rapport de la chambre d'enquête. J'entends faire appel de cette décision devant la commission d'appel de la Fifa", a-t-il déclaré dans un communiqué publié le jeudi 13 novembre.

La Fifa avait classé le dossier

Plus tôt dans la journée, la commission d’éthique avait jugé qu’il n’y avait pas lieu "de se repencher sur le processus d’attribution" des Mondiaux russe et qatari "et encore moins de le rouvrir", car les éléments mis en cause par le rapport avaient eu au final une "portée très limitée".

Le président de la chambre de jugement de la commission d'éthique de la Fifa, Hans-Joachim Eckert, reconnaissait tout de même l’existence de "certains faits […] susceptibles de porter atteinte à l'intégrité du processus", tout en rappelant que le rapport Garcia avait repéré des pratiques contestables dans la quasi-totalité des candidatures examinées.

"L'évaluation du processus d'attribution des Mondiaux 2018 et 2022 est donc terminée pour le comité d'éthique" avait finalement indiqué Hans-Joachim Eckert, tout en précisant que "la chambre d'enquête du comité d'éthique [présidée par Michael Garcia, NDLR] a fait part de son intention d'ouvrir des procédures d'enquête contre certaines personnes".

Avec Reuters

 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.