Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE GROS MOT DE L'ÉCO

Cotisations sociales : la machine à redistribuer

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : Cellou Dalein Diallo chef de l'opposition est l'invité du Journal de l'Afrique

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Royaume-Uni - Brexit : Quelles issues pour Theresa May et le Royaume-Uni ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Yarol Poupaud

En savoir plus

#ActuElles

Des employées enceintes harcelées au Japon

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Projet d'accord sur le Brexit : Theresa May, une première ministre bien isolée

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

L'avenir incertain de la démocratie libérale

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

Dans le nord, sur la route de l’Art déco

En savoir plus

TECH 24

Audrey Tang, la hackeuse taïwanaise devenue ministre

En savoir plus

FOCUS

Un reportage tourné par nos correspondants sur un sujet qui fait l’actualité dans leur pays, suivi du décryptage de notre invité. Du lundi au vendredi, à 14h15.

Dernière modification : 20/11/2014

Quand une Kurde iranienne brave les peshmerga pour combattre l'EI

© Capture d'écran FRANCE 24

Kawsar est une combattante kurde qui a fui l’Iran et la répression pour rejoindre le Kurdistan irakien. Son objectif : affronter l’EI. Mais son affiliation au parti marxiste Komala, fondé dans la République islamique, semble être un frein.

Direction Kirkouk

Elle remonte ses cheveux en tenant sa Kalachnikov. Kwasar. Cette jeune Kurde iranienne de 24 ans, au doux visage sur lequel poind toujours un sourire, n'a qu'une envie : aller se battre contre les jihadistes de l'organisation de l'État islamique (EI). Mais elle ne peut pas.

Elle s'est pourtant longuement entraînée au Kurdistan irakien, après avoir fui son Iran natal. Qu'importe, sa hiérarchie refuse de la laisser partir au front. Officiellement, pour des raisons pratiques : les combattants kurdes irakiens, les peshmerga, affirment qu'ils sont suffisamment nombreux sur le terrain pour faire face aux jihadistes. Une justification surprenante au vu des pans entiers de territoires irakiens et syriens aux mains de l'EI.

Mais Kwasar sait que son appartenance politique lui ferme les portes du front. La jeune combattante fait partie du Komala, parti kurde et marxiste fondé en Iran, opposé au régime de Téhéran. Les peshmerga sont, eux, alliés au régime iranien.

Alors hors de question pour les Kurdes irakiens d'inviter dans leurs rangs les ennemis politiques de la République islamique. Kwasar est automatiquement mise à l'écart. Elle décide pourtant, un jour, de défier sa hiérarchie et de partir se battre, sans autorisation, avec un groupe de combattants. Direction Kirkouk...

 

Emission préparée par Patrick Lovett et Elise Duffau

Par Sébastien BOUILLE

Les archives

16/11/2018 Focus

Allemagne : "Nouvelle droite", vieilles idées ?

Vendredi 16 novembre Angela Merkel s'est rendue à Chemnitz, dans l'est de l'Allemagne. Une ville qui, au mois de septembre, a été le théâtre de manifestations dénonçant la...

En savoir plus

17/05/2018 Focus

Actes homophobes : la situation empire en France

En France, il est rare ces temps-ci qu'une semaine ne passe sans qu'un acte homophobe soit dénoncé sur les réseaux sociaux. Agressions, insultes, violences physiques... Selon le...

En savoir plus

14/11/2018 Focus

La minorité arménienne de Syrie se reconstruit à Erevan

Entre 15 000 et 20 000 Syriens ont trouvé refuge ces dernières années en Arménie. Si le gouvernement arménien ne fait pas de distinction dans l'accueil de ces réfugiés, l'immense...

En savoir plus

13/11/2018 Focus

L'Arabie saoudite accroît investissements et influences en Bosnie

La Bosnie, pays multiculturel à majorité musulmane, a le vent en poupe auprès des touristes venus de la péninsule arabique. Des investisseurs, venus notamment d'Arabie saoudite,...

En savoir plus

13/11/2018 Focus

Au Soudan du Sud, une paix si fragile

Au Soudan du Sud, la guerre civile qui fait rage depuis cinq ans est peut-être en passe de se terminer. Un accord de paix a été signé le 12 septembre par les belligérants, et fin...

En savoir plus