Accéder au contenu principal

Paris va déployer six Mirage en Jordanie pour lutter contre l'EI

Six chasseurs Mirage français, de type 2000-D, vont être déployés en Jordanie.
Six chasseurs Mirage français, de type 2000-D, vont être déployés en Jordanie. Miguel Medina, AFP

La France s'apprête à déployer six chasseurs Mirage en Jordanie dans le cadre de son opération aérienne contre les jihadistes du groupe de l'État islamique en Irak, a confirmé mercredi le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian.

PUBLICITÉ

La France renforce son dispositif militaire dans la lutte contre l'organisation de l’État islamique (EI). Six Mirage, de type 2000-D, vont être déployés en Jordanie, a annoncé, mercredi 19 novembre, le ministre français de la Défense."Les forces françaises aériennes vont être renforcées par six Mirage placés en Jordanie", a déclaré Jean-Yves Le Drian à l'Assemblée nationale.

Le déploiement des Mirage est attendu en décembre en Jordanie, a-t-on précisé de source militaire. Ce pays va faciliter les interventions sur le théâtre irakien où la France mène des missions d'appui aérien à l'armée nationale et aux peshmerga kurdes contre l'EI. "Les succès (sur le terrain face à EI) ne sont rendus possibles que parce qu'il y a un appui aérien de la coalition et dans la coalition la France joue un premier rôle", a ajouté le ministre.

Deux Rafale français ont ainsi ciblé, dans la nuit de mardi à mercredi, un ensemble de tranchées utilisées par Daesh (autre appellation de l'EI) pour tenir le siège de Kirkouk, dans le cadre d'un raid de grande ampleur de la coalition, a précisé M. Le Drian.

Se rapprocher du théâtre irakien
 
L'opération française "Chammal", lancée le 19 septembre 2014, reposait jusqu’ici sur neuf avions Rafale, un avion de ravitaillement et un avion de patrouille maritime, basés à Al Dhafra, aux Émirats arabes unis. Mais cette base se trouve deux à trois fois plus éloignée du théâtre irakien que la Jordanie.

Le déploiement de ces six avions d’attaque au sol va donc permettre à la France de se rapprocher du théâtre d'opérations irakien. La localisation de la Jordanie "permet de réduire les délais de vol entre le décollage et la mission au-dessus de l’Irak", avait expliqué récemment le porte-parole de l’état-major, le colonel Gilles Jaron.
 
700 militaires français engagés dans l'opération "Chammal"
 
Outre la proximité, le déploiement de Mirage en Jordanie permettra de faire des économies, a confié une source diplomatique, à l’heure où les opérations militaires extérieures de la France vont coûter 605 millions de plus que prévu en 2014.
 
Quelque 700 militaires français sont engagés depuis le 19 septembre dans le cadre de l’opération "Chammal". Ils fournissent entre autres une aide technique aux combattants locaux.  "Nous formons (...)  les peshmerga et les forces irakiennes au maniement des armes que nous leur livrons", a rappelé M. Le Drian. "La France assume ses responsabilités internationales pour sa sécurité", a-t-il conclu.

Paris écarte en revanche toujours l'idée d’un engagement au sol en Irak et de frappes aériennes en Syrie où agissent notamment les États-Unis.

 
Avec AFP et Reuters

 

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.