Accéder au contenu principal
ROYAUME-UNI

Le parti europhobe Ukip s’empare d’un deuxième siège au Parlement

Le candidat de Ukip Mark Reckless et son épouse à Rochester.
Le candidat de Ukip Mark Reckless et son épouse à Rochester. Ben Stansall, AFP
2 mn

La formation d’extrême droite Ukip a remporté un second siège de député au Parlement, jeudi, lors d’une élection législative partielle. Un coup dur pour le Premier ministre conservateur David Cameron.

Publicité

Un mois après l'élection de son premier député à la Chambre des Communes, le Parti de l'indépendance du Royaume-Uni (Ukip) a remporté jeudi 20 novembre son second siège de député à Westminster, lors d'une législative partielle à Rochester and Strood, dans le sud de l'Angleterre.

Mark Reckless, qui avait quitté le parti conservateur du Premier ministre David Cameron en septembre, a battu le candidat présenté par son ancienne formation avec un peu moins de 3 000 voix d'écart et 42 % des suffrages. Il a ainsi conservé son siège, mais sous une autre étiquette.

Après l'annonce des résultats, Mark Reckless a appelé les électeurs à faire de l'europhobe Ukip le faiseur de rois lors des élections générales de mai prochain. "Quelle que soit la circonscription dans laquelle vous vivez, quel que soit le parti que vous soutenez, réfléchissez à ce que cela représenterait d'avoir à Westminster un groupe de députés Ukip assez grand pour maintenir l'équilibre du pouvoir", a-t-il dit.

La conquête d'un deuxième siège de député intervient alors que le parti conservateur de David Cameron se relève à peine de la claque qu'a été le triomphe de Douglas Carswell, un autre de ses ex-députés passé à l'ennemi, à Clacton.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.