Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : les signataires de l'accord de Genève appellent à l'unité

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

"W'ere in the Brexs*it"

En savoir plus

LE DÉBAT

Brexit : vers un vote de censure contre Theresa May ?

En savoir plus

POLITIQUE

Mouvement des gilets jaunes : L'exécutif en pleine tempête

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Michelle Obama : la première First Lady afro-américaine se raconte

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Dix ans après sa mort, hommage à Youssef Chahine

En savoir plus

L’invité du jour

Simon Baker : "Le Brexit peut menacer la circulation des œuvres d’art en Europe"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Rafael Correa : "Il y a un coup d'État en Équateur"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Le TGV marocain "Al-Boraq", vitrine du savoir-faire français

En savoir plus

Asie - pacifique

Attentat en Afghanistan : une cinquantaine de morts lors d'un match de volley

© AFP | Forces de sécurité en Afghanistan.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 24/11/2014

Un kamikaze à moto s'est fait exploser dimanche pendant un match de volley-ball, dans l'est de l'Afghanistan. Au moins 50 personnes ont été tuées et une soixantaine blessées, dont de nombreux enfants. L'attaque n'a pas été revendiquée.

Une cinquantaine de personnes ont été tuées, dimanche 23 novembre, au cours d'un match de volley-ball dans l'est de l'Afghanistan, lors d'un des attentats les plus meurtriers qu’ait connu le pays ces dernières années. Cette attaque intervient alors que les troupes de combat de l'Otan s’apprêtent à quitter l’Afghanistan, laissant craindre une explosion de violence.

Selon Attaullah Fazli, le vice-gouverneur de la province de Paktika, frontalière du Pakistan, le kamikaze qui s’est fait exploser en plein match de volley-ball se trouvait sur une moto. Outre la cinquantaine de morts, une soixantaine de personnes ont été blessées. Parmi les victimes, on compte des civils, dont de nombreux enfants, ainsi que des policiers.

Le porte-parole du gouverneur de la province de Paktika, Mukhlis Afghan, a précisé qu'il s'agissait d'un "match entre trois districts qui avait attiré une foule importante", en plein air. Un témoin, Khushal, âgé de 25 ans, a assuré avoir vu le kamikaze enveloppé dans un patou, châle traditionnel afghan, s'enfoncer dans la foule avant de se faire exploser.

Dans un communiqué, le président Ashraf Ghani "condamne dans les termes les plus forts l'attentat-suicide dans le district de Yayha Khail, dans la province de Paktika".

Série d'attentats meurtriers

L'attentat n'avait pas été revendiqué dans l'immédiat dimanche soir. Les Taliban ne revendiquent généralement pas les attentats visant des civils, leurs cibles privilégiées étant les forces de sécurité afghanes.

La dernière attaque majeure visant des civils en Afghanistan remonte au 15 juillet dernier, lorsqu'une quarantaine de personnes avaient trouvé la mort sur un marché dans un attentat-suicide, également dans la province de Paktika.

En décembre 2011, c’est un autre kamikaze qui avait causé la mort d'environ 80 personnes à Kaboul, en se faisant exploser au sein d'une procession chiite, pendant la fête de l'Achoura.

Le possible départ de l’Isaf inquiète

L'attentat de dimanche intervient au moment où les troupes de combat de l'Otan (Isaf) s'apprêtent à quitter l’Afghanistan, laissant la responsabilité de la sécurité aux forces de sécurité afghanes.

Or les Taliban ont lancé une série d'attaques meurtrières ces dernières semaines, dont plusieurs attentats-suicides visant les forces de sécurité afghanes. Depuis le début de l'année, plus de 4 600 soldats et policiers afghans sont morts au combat, d’après des chiffres communiqués récemment par des responsables américains.

Les pertes massives et les attaques incessantes font craindre une montée incontrôlable de la violence après le départ de l'Isaf. En 2015, une force étrangère résiduelle d'environ 12 500 hommes, qui sera chargée de l'assistance et de la formation, restera dans le pays pour la mission "Soutien résolu".

Toutefois, le "New York Times" a rapporté vendredi que Barack Obama avait décidé de prolonger d'un an la mission de combat des troupes américaines en Afghanistan. Cet ordre signé par le président américain autorise également un soutien aérien, y compris d'avions de combat, de bombardiers et de drones, pour ces missions.

Avec AFP

Première publication : 23/11/2014

  • AFGHANISTAN

    Ashraf Ghani investi président de l'Afghanistan

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Barack Obama salue un accord de sécurité "historique" avec Kaboul

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Les forces américaines et britanniques mettent fin à leur mission en Afghanistan

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)