Accéder au contenu principal
Dans la presse

"Les mythes fracassés de la présidence Hollande"

France 24

Presse française, lundi 24 novembre 2014. Au menu de cette revue de presse, la dernière ligne droite avant l’élection du nouveau président de l’UMP, Hollande de retour à Florange. Des photos «volées» à l’Elysée, et Trierweiler reine en Angleterre.

PUBLICITÉ

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
A la Une de la presse française, ce matin, la dernière ligne droite avant l’élection du nouveau président de l’UMP.
 
Les militants choisiront samedi prochain qui de Nicolas Sarkozy, Hervé Mariton ou Bruno Le Maire dirigera le mouvement. Les derniers instants de cette campagne ont été l’occasion, samedi, d’un rendez-vous houleux à Bordeaux, le fief d’Alain Juppé, qui s’est retrouvé hué par les militants venus applaudir Nicolas Sarkozy. Le Figaro évoque un incident qui ouvre la confrontation entre les deux hommes en vue d’une autre élection, la présidentielle de 2017: «la bataille à droite» est lancée, annonce le journal, qui explique que «derrière les sifflets qui ont peu élégamment accueilli le discours du maire de Bordeaux», il faut entendre «une interrogation de fond dont la droite française ne pourra pas faire l’économie»: savoir s’il faut oui ou non faire un «appel du pied au centre».
 
Le Figaro dit craindre, aussi, «l’irréversibilité de l’animosité» qu’il voit s’installer à la tête du parti - une «animosité» qui pourrait s’avérer dangereuse en ces temps de Front national «puissant».
 
Ce retour de la «guerre des chefs» à l’UMP inquiète les cadres aussi bien que les militants du parti. Interrogée par le Parisien, la sarkozyste Nathalie Kosciusko-Morizet explique qu’elle n’a «pas aimé» ce moment.
 
«La droite qui siffle joue perdant», cingle l’Opinion, qui évoque la «probabilité» que Marine Le Pen dispute un second tour en 2017, et estime que «plutôt que de s’entre-déchirer, l’UMP ferait mieux de construire une alternative crédible».
 
Libération ironise sur «la lutte primaire» qui vient de s’engager au sein de l’UMP, en rappelant qu’elle risque d’éclater aussi à gauche, où le PS s’est converti au principe de la primaire en 2012. François Hollande, s’interroge Libération, sera-t-il en mesure d’y participer?
 
Plus que jamais au fond des sondages, le président aurait décidé de lancer une opération de reconquête de l’électorat ouvrier, d’après l’Opinion. Il visite, aujourd’hui et pour la seconde fois de son mandat, le site d’ArcelorMittal à Florange, un lieu «où beaucoup de mythes se sont fracassés sur la réalité depuis deux ans».
 
François Hollande qui est confronté depuis vendredi à la publication de photos «volées» le montrant dans le jardin de l’Elysée en compagnie de l’actrice Julie Gayet. La vraie question que posent ces photos, concerne surtout la sécurité du président, rappelle le Monde, qui rapporte que selon l’hebdomadaire qui les a publiés, ces clichés auraient été pris depuis l’extérieur du palais. Une thèse à laquelle la présidence dit ne pas croire – l’entourage du chef de l’Etat serait convaincu que les photos ont été prises depuis l’intérieur de l’appartement privé de François Hollande.
 
Des photos qui paraissent en pleine tournée de Valérie Trierweiler outre-Manche, pour la promotion de son livre-règlement de comptes «Merci pour ce moment». Une tournée «triomphale», d’après Libération.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.
 

 

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.