Accéder au contenu principal
FRANCE

Après Sivens, Hollande en appelle à la "démocratie participative"

La France organise une conférence environnementale de deux jours à l'Élysée.
La France organise une conférence environnementale de deux jours à l'Élysée. Michel Euler, POOL, AFP
2 mn

Jeudi, lors de la Conférence environnementale qui se tenait à l'Élysée, François Hollande a prôné le recours aux référendums locaux lorsque des projets d'aménagement du territoire conduisent à des situations de blocage, telles que Sivens.

Publicité

François Hollande a préconisé, jeudi 27 novembre, devant la troisième Conférence environnementale réunie à l’Élysée, le recours à des référendums locaux lorsque des projets d'aménagement du territoire conduisent à des situations de blocage, tirant "d'emblée" les leçons du "drame" de Sivens.

it
fr/ptw/2014/11/27/WB_FR_NW_V2_SOT_HOLLANDE_SIVENS_CONF_ENVIRONNEMENT_NW096258-A-01-20141127.mp4

Le président a, par ailleurs, annoncé que le gouvernement ferait d'ici à six mois des "propositions" en matière de "démocratie participative" sur l'impact écologique de tels projets.

"J'ai demandé au gouvernement d'engager un chantier sur la démocratie participative" afin que "sur les grands projets (...) toutes les garanties" soient réunies et éviter les "formes inacceptables de violence", a lancé le chef de l'État. "Pour débloquer une situation, le recours à un référendum local vaut toujours mieux que le fait accompli ou que l'enlisement", a-t-il jugé.

La construction du barrage de Sivens avait dû être suspendue après le décès, le 26 octobre, d’un jeune militant écologiste mortellement blessé par une grenade offensive au cours d'affrontements avec les forces de l'ordre sur le site du barrage contesté.

Cette mort est "un drame pour la famille et un drame pour la nation", a souligné le président Hollande, promettant une nouvelle fois que "toute la vérité sera faite pour connaître les circonstances de cette tragédie".

"Tout doit être fait pour que sur chaque grand projet, tous les points de vue soient considérés, que toutes les alternatives soient posées", a-t-il encore déclaré

Avec AFP
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.