Accéder au contenu principal
L'Entretien

Sommet de la francophonie : Macky Sall "regrette" l'absence de Wade

Capture d'écran France 24

Dans un entretien accordé à France 24, à l’occasion de la 15e édition du sommet de la francophonie, le président de la République sénégalais Macky Sall s'est exprimé sur la succession d'Abdou Diouf à la tête de l'OIF.

Publicité

"Une succession délicate." C'est ainsi que Macky Sall a qualifié le remplacement d'Abdou Diouf à la tête de l'Organisation internationale de la francophonie (OIF). Dans un entretien exclusif accordé à France 24, le président sénégalais rend ainsi hommage au travail accompli par son prédécesseur, resté douze ans et trois mandats à la tête de la Francophonie.

"Le souci est de trouver une personnalité qui soit à son niveau", explique-t-il. Mais l'actuel chef de l'État sénégalais "ne désespère pas qu’avant le 30 [novembre], à l’heure du choix, nous pourrons arriver à un consensus et désigner le successeur".

Cinq candidats sont en lice pour dirigé l'OIF : quatre Africains et une Canadienne, mais jusqu'à présent, aucune de ces candidatures ne fait l’unanimité.

> > À lire sur France 24 : La Francophonie se cherche un nouveau secrétaire général au profil "rassembleur"

Le président Macky Sall revient en outre sur l’invitation faite à son prédécesseur Abdoulaye Wade de participer au sommet de la francophonie, invitation que l’ancien président sénégalais a déclinée. Si Macky Sall n’est "pas surpris", il "regrette cette absence".

En effet, l’ancien chef de l’État et candidat malheureux à l’élection présidentielle de 2012 a annoncé qu’il ne participerait pas au sommet pour protester contre l’emprisonnement de son fils Karim, accusé d’enrichissement illicite.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.