Accéder au contenu principal

Photos volées de Hollande et Gayet : des "taupes" de Sarkozy à l’Élysée ?

Nicolas Sarkozy et François Hollande en mai 2012, sur le perron de l'Élysée.
Nicolas Sarkozy et François Hollande en mai 2012, sur le perron de l'Élysée. Bertrand Guay / AFP

Selon l'entourage de François Hollande, la publication de clichés volés du président et de l'actrice Julie Gayet dans l'enceinte même de l'Élysée, seraient le fait de "taupes" liées à Nicolas Sarkozy.

PUBLICITÉ

Après la publication dans la presse people de clichés volés de François Hollande et de l'actrice Julie Gayet, cinq employés de l’Élysée, qui travaillaient dans les appartements privés du président français, ont été mutés.

"Cinq personnes affectées au service privé sont en cours de réaffectation au service de l'intendance", explique-t-on du côté de la présidence, sans autre précision, vendredi 28 novembre.

Selon l’Élysée, cette décision n’est pas "une sanction", mais résulte bien d’un problème évident de "confiance". Elle intervient après la publication par l'hebdomadaire "Voici", une semaine plus tôt, de trois photos du président et de l'actrice assis à une table, "sur la terrasse des appartements présidentiels" de l'Élysée. Elles auraient été prises, selon le magazine, "courant octobre". Début janvier, "Closer" avait été le premier à faire état d'une relation entre François Hollande et Julie Gayet.

L'enquête menée par la gendarmerie, chargée de la sécurité du palais présidentiel, n'a pas permis de confondre l'auteur de la photo. Mais l'entourage du chef de l'État est certain que les clichés ont bien été pris avec un téléphone portable depuis les appartements privés du président, selon le quotidien "Libération".

"Pour aller vite, il a donc été finalement décidé de muter la totalité des cinq personnes, dont quatre avaient été embauchées par Nicolas Sarkozy", explique le quotidien.

"Dans l’entourage de François Hollande, on est convaincu que cette photo n’est pas la première trahison à la loyauté du chef de l’État. Mais plutôt la confirmation qu’une ou plusieurs taupes informaient depuis deux ans Nicolas Sarkozy et son entourage, de certains faits et gestes de François Hollande", rapporte "Libération".

 

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.