Accéder au contenu principal
FOOTBALL

Ballon d'Or : Cristiano Ronaldo, Lionel Messi et Manuel Neuer finalistes

Cristiano Ronaldo,  Lionel Messi et Manuel Neuer, finalistes du Ballon d'Or 2014.
Cristiano Ronaldo, Lionel Messi et Manuel Neuer, finalistes du Ballon d'Or 2014. AFP (montage FRANCE 24)
4 min

La Fifa vient de dévoiler le nom des trois finalistes du Ballon d'Or 2014. Sans surprise, le Portugais Cristiano Ronaldo se hisse en finale, accompagné de l'Argentin Lionel Messi et de l'Allemand Manuel Neuer.

Publicité

À défaut de surprendre, l’annonce des trois finalistes du Ballon d’Or 2014 a le mérite d’être pratiquement incontestable. Comme pressenti depuis plusieurs semaines, le Portugais Cristiano Ronaldo et l’Argentin Lionel Messi se retrouvent une nouvelle fois en finale de la plus prestigieuse compétition individuelle de football, accompagnés cette année par le gardien allemand Manuel Neuer.

Ce trio succède à celui formé en 2013 par le duo Messi-Ronaldo et le Français du Bayern Munich, Franck Ribéry, coéquipier de Neuer.

L’heure n’est donc pas à la révolution du côté de la Fifa, puisque CR7 et la "Pulga" ont été invités sur les sept derniers podiums du Ballon d’Or. Et, cette année encore, ils font figure de favoris pour décrocher la célèbre distinction, le 12 janvier prochain à Zurich.

CR7 grand favori

Au jeu des pronostics, c’est Cristiano Ronaldo qui semble le mieux placé pour le moment. Le Portugais a déjà décroché le titre de joueur européen de la saison 2013-14, décerné par l'UEFA, et il est au top de sa carrière. Pour preuve ses statistiques : meilleur buteur de Liga la saison passée avec 31 réalisations, il domine également l’exercice actuel avec 20 buts en 13 journées. Et il est devenu, au printemps dernier, le meilleur buteur de l'histoire sur une saison de Ligue des champions (17 buts).

Irréprochable au niveau individuel, CR7 a également été auréolé de succès collectifs, puisqu’il a remporté la C1 avec le Real Madrid, ainsi que la Coupe du Roi et la Supercoupe d’Europe. Seul l’échec de la Coupe du Monde 2014, où le Portugal a été balayé par l’Allemagne (0-4) avant d’être éliminé dès la phase de poules, peut lui porter préjudice.

Messi distancé ?

D’autant que ses deux adversaires, eux, peuvent se targuer d’une Coupe du monde plus réussie. L’Argentin Lionel Messi, avec l’Albiceleste, a atteint la finale de la compétition et a même glané le Ballon d'Or du tournoi. Une décision qui avait cependant été fortement contestée en raison des performances très irrégulières du capitaine argentin durant la compétition.

Mais en dehors de cette performance estivale, la star du FC Barcelone semble derrière le Portugais sur tous les plans… Il n'a pas décroché le moindre trophée collectif en 2014, et, s’il continue d’aligner des statistiques individuelles excellentes, Ronaldo le supplante sur chaque tableau.

Et surtout, les deux records qu’il a récemment établis, meilleur buteur de l’histoire de la Liga puis de la Ligue des champions, sont intervenus après la fermeture des votes du Ballon d’Or le 21 novembre. Pour rappel, il y a les votants sont les 208 sélectionneurs des pays membres de la Fifa, les 208 capitaines des sélections et 208 journalistes de chacun de ces pays.

Neuer en outsider

Comme Franck Ribéry la saison passée, Manuel Neuer représentera le Bayern Munich parmi les finalistes de ce Ballon d’Or 2014. Un choix logique, puisque le gardien de la Mannschaft, auteur d’une saison pleine, a grandement contribué à la victoire de son pays lors de la Coupe du monde 2014 au Brésil. Il a également décroché le titre en Bundesliga avec le Bayern Munich ainsi que la Coupe d’Allemagne.

Reste que l’Allemand présente un gros handicap dans la course à la victoire finale : depuis la création du Ballon d'Or, il y a près d’un demi-siècle, seul le gardien soviétique Lev Yachine, en 1963, est parvenu à ravir le trophée à un joueur de champ.

Et le portier bavarois ne se fait guerre d’illusions. "Après les matches, on montre toujours les buts et les passes décisives. Les jolis arrêts, on ne s'en souvient jamais", reconnaissait-il récemment dans le journal spécialisé "Kicker". "Je suis juste gardien de but, je ne suis pas l'ambassadeur d'une marque ou un mannequin qui pose en sous-vêtements", avait-il alors insisté, suscitant une petite polémique.

Mais l’interrogation principale de ce scrutin demeure : est-il possible de décerner le Ballon d’Or à un joueur qui n’a pas remporté la Coupe du monde six mois plus tôt ? Réponse le 12 janvier prochain à Zurich.
 

• La Fifa a également dévoilé les trois techniciens qui se disputeront le titre de Meilleur entraîneur de l’année 2014.

Il s’agit de Carlo Ancelotti (Real Madrid), Joachim Low (équipe nationale d’Allemagne) et de Diego Simeone (Atletico Madrid).

• Les trois finalistes du Prix Puskás du plus beau but de l'année ont aussi été annoncés.

Il s'agit des réalisations de l'Irlandaise Stephanie Roche, du Colombien James Rodriguez et du Néerlandais Robin Van Persie.

• Et l'identité des trois prétendantes au Ballon d'Or féminin sont également connues : Nadine Kessler (Allemagne), Marta (Brésil) et Abby Wambach (États-Unis) se disputeront le trophée.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.