Sur le net

Mexique : les mesures anti-corruption critiquées

Au sommaire de cette édition : les Mexicains critiquent les mesures anti-corruption proposées par le président; en Grande-Bretagne, une petite fille s’en prend à une chaîne de supermarchés; et une vidéo revisite la bande-annonce de Star Wars 7 en Lego.

Publicité

MEXIQUE : LES NOUVELLES MESURES ANTI-CORRUPTION CRITIQUÉES

Régulièrement accusé d’être incapable de mettre un terme aux violences et à la corruption qui gangrènent le Mexique, le président Enrique Pena (prononcer Penia) Nieto a décidé de prendre ces problèmes à bras-le-corps en présentant, la semaine dernière, une liste de 10 mesures qui devraient rapidement être mises en place pour lutter plus efficacement contre le crime organisé dans le pays. Des propositions diverses et variées comme le remplacement des unités de polices municipales par des commandements régionaux ou l’instauration d’un numéro d’urgence unique à composer pour joindre les forces de l’ordre qui sont loin de faire l’unanimité sur la Toile locale.

En effet, si une partie des citoyens mexicains semble avoir accueilli de manière positive les annonces d’Enrique Pena Nieto, ils sont très nombreux à estimer que les réformes défendues par leur président ne changeront pas la donne dans le pays. Des internautes qui n’hésitent d’ailleurs pas à critiquer ouvertement les mesures qu’ils jugent les plus inutiles à commencer par la création au niveau national d’un service d’urgence téléphonique. Une initiative qualifiée de stupide par beaucoup d’utilisateurs des réseaux sociaux qui affirment, photomontages à l’appui, ne plus faire confiance aux autorités pour sortir la nation du cycle de violences dans lequel elle s’enfonce depuis de longs mois.

Une défiance à l’égard des pouvoirs publics qui devrait pousser le chef de l’Etat à quitter ses fonctions au plus vite. C’est du moins ce qu’espèrent les détracteurs d’Enrique Pena Nieto qui font désormais usage du hashtag #911EPNRenuncia pour lui signifier que le peuple mexicain ne souhaite qu’une seule chose : sa démission immédiate !

GRANDE-BRETAGNE : UNE PETITE FILLE FAIT PLIER TESCO

Agée de 7 ans, Maggie se promenait dans un magasin Tesco de Dorset, en Grande-Bretagne, lorsqu’une publicité pour un réveil aux couleurs de ses super-héros préférés a provoqué sa colère, la fameuse promotion stipulant qu’il s’agissait d’un objet destiné aux garçons… Une irritation qu’a choisi d’illustrer avec humour sa maman en postant ce cliché sur son compte Twitter. Une initiative qui a rapidement suscité l’enthousiasme de la Toile.

Sur les réseaux sociaux, les messages de soutien adressés à la petite fille n’ont en effet pas tardé à se multiplier. De nombreux internautes se demandent ainsi pourquoi certains jouets seraient réservés aux garçons et d’autres aux filles… Et de leur côté, plusieurs représentantes de la gent féminine ont tenu à encourager Maggie dans son combat en expliquant être, elles aussi, amatrices de ces héros de fiction.

Face à ce flot de réactions, Tesco a finalement décidé de retirer de tous ses magasins le panneau au cœur de la controverse, en expliquant au passage que l’affiche avait été mise en place dans le but d’aider les consommateurs à se repérer, et ne cherchait aucunement à heurter la sensibilité de ses clients. Une décision accueillie avec satisfaction sur le web, où beaucoup félicitent Maggie d’avoir obtenu gain de cause dans cette affaire.

Une polémique loin d’être unique en son genre rappelle néanmoins le site du quotidien « The Independent ». En début d’année, la petite Charlotte, elle aussi âgée de 7 ans, n’a en effet pas hésité à interpeller les responsables de Lego sur la Toile pour se plaindre du fait que les figurines féminines vendues par la marque ne pratiquaient que des activités inintéressantes, telles qu’aller à la plage ou faire des courses. Des critiques auxquelles le groupe a répondu en lançant quelques mois plus tard une gamme de personnages représentant notamment des femmes chercheuses dans un laboratoire.

TENDANCE DU JOUR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

@Canada est le nom du compte Twitter que vient tout juste d’ouvrir le gouvernement canadien. Objectif : offrir aux internautes du monde entier un aperçu de ce qui se fait de mieux dans le pays. Une initiative qui doit donc permettre de faire la promotion du Canada sur la Toile et qui n’a pas tardé à séduire les utilisateurs du web, plus de 57 000 personnes s’étant déjà abonnées au fameux compte. Un fil Twitter rédigé en anglais mais qui dispose également d’une version française baptisée @AuCanada.

USA : UN SITE POUR S’ADAPTER AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES

Suite à la conférence internationale qui a eu lieu début novembre sur les changements climatiques, le gouvernement américain a mis en ligne un site pour aider entreprises et particuliers à faire face à ce phénomène. Cette boîte à outils virtuelle est censée permettre à tous les citoyens du pays d’identifier les problèmes posés par l’élévation du niveau de la mer ou encore l’augmentation de la température moyenne, et d’adapter en conséquence leur mode vie, notamment à travers des exemples concrets. Une initiative à consulter sur toolkit.climate.gov.

LES FROMAGES FRANÇAIS SUR WIKIPÉDIA

Wikipédia veut répertorier les fromages français. L’encyclopédie bien connue des internautes vient en effet de lancer une campagne sur la plateforme « Kiss Kiss Bank Bank » pour financer ce projet à hauteur de 5 000 euros. Objectif de cette collecte : pouvoir acheter 200 variétés de fromages pour les prendre en photos et diffuser ensuite les clichés en ligne. Dénommée « WikiCheese », cette initiative a rapidement séduit les utilisateurs du web, plus de 3000 euros ayant été obtenus en trois jours seulement. 27

VIDÉO DU JOUR

Recréer plan pour plan la première bande-annonce officielle du 7ème volet de la saga Star Wars dévoilée vendredi 28 novembre en utilisant uniquement des Lego… c’est la drôle d’idée qu’a eue un fan de la « Guerre des Etoiles » comme on peut le voir ici. Un clip que les internautes pourront découvrir sur le compte YouTube « snooperking ».

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine