Dans la presse

"Qu'est-ce-que l'antiracisme ?"

France 24

Presse française, mardi 2 décembre 2014. Au menu de cette revue de presse, une manif de patrons, la fin annoncée des notes à l’école, le projet de reconnaissance de la Palestine à l’assemblée, et «Exhibit B».

Publicité

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
A la Une de la presse française, la mobilisation des patrons, cette semaine, pour protester contre les contraintes fiscales et administratives qui selon eux étouffent leurs entreprises.
 
Fait inédit depuis 1999, ils ont manifesté, hier, dans les rues de Paris pour dire tout le bien qu’ils pensent de la politique du gouvernement. «Et maintenant, les patrons dans la rue», titre le Parisien, qui rappelle que la majorité leur a accordé 41 milliards de baisse des charges sur trois ans.
 
Moins de paperasse, moins de contraintes, et aussi, la possibilité d’ouvrir les commerces le dimanche. Voilà pour leurs requêtes. D’après la Croix, le gouvernement se prépare à élargir les possibilités d’ouverture dominicale; mais «l’opposition à cette évolution reste vive», constate le journal, qui évoque l’attachement des salariés au repos dominical, et leurs craintes de contreparties… insuffisantes.
 
Mécontentement, encore, à la Une du Figaro, qui s’alarme d’un «rapport préconisant la fin des notes à l’école». Le Conseil supérieur des programmes propose de remplacer le système de notation sur 20 par un autre, plus «bienveillant». «Les notes ne seront-elles bientôt qu’un lointain souvenir?» s’inquiète le quotidien, qui dénonce un document qui aurait «tout faux», mais que la ministre de l’Education s’apprêterait, malgré tout, à suivre à la lettre. «Ainsi serait-elle fidèle à sa propre doctrine, mélange de pédagogie post-soixante-huitarde et de démagogie gauchisante». «Mme Vallaud-Belkacem n’aime pas les différences. Et quand elle n’aime pas, elle supprime, elle arase, elle nivelle. Tout ce qui peut «stigmatiser» est, pour elle, blâmable et condamnable. On connaît son attachement à la théorie du genre. On sait sa volonté de mettre fin à la pratique du redoublement. On ne peut, dans ses conditions, que s’attendre à la disparition des notes».
 
Autre «querelle française», à la Une de l’Opinion: les fractures politiques et religieuses suscitées par le projet de reconnaissance de l’Etat de Palestine. Ce projet, encouragé par une résolution socialiste, est présenté aujourd’hui à l’assemblée nationale. Sauf coup de théâtre, il devrait être adopté par une majorité de députés. Evoquant «l’un des très rares sujets de politique étrangère qui soit, en même temps, le thème d’affrontements passionnés et parfois violents sur la scène politique intérieure», l’Opinion explique la virulence de ce débat  par le fait que la France abrite les principales communautés juives et musulmanes d’Europe, mais aussi par certaines initiatives non dénuées d’arrière-pensées électoralistes.
 
Polémique, enfin, au menu de Libération, qui revient sur le débat suscité par «Exhibit B», qui reprend et détourne les codes d’un zoo colonial. Une représentation a été perturbée la semaine dernière en banlieue parisienne. Cette installation de l’artiste Brett Bailey, dont le projet est de montrer l’oppression des Noirs dans l’histoire, avait déjà été annulée à Londres, au mois de septembre - le signe d’un «malaise dans la représentation politique et culturelle des Africains», d’après Libé, qui s’interroge sur ce «clash des antiracismes».
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.
 

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine