TENNIS

Coupe Davis : le torchon brûle entre Yannick Noah et Arnaud Clément

Yannick Noah et Arnaud Clément, partenaires en double lors du Trophée Lagardère en 2010.
Yannick Noah et Arnaud Clément, partenaires en double lors du Trophée Lagardère en 2010. Bertrand Langlois, AFP

Vertement critiqué par l’ancien joueur Yannick Noah, le capitaine de l’équipe de France de Coupe Davis Arnaud Clément réagi poliment mais avec fermeté, mardi. À 36 ans, ce dernier a par ailleurs été reconduit à son poste par la Fédération.

Publicité

L'ancien numéro 8 mondial Arnaud Clément, qui avait pris les rênes de l'équipe de France de Coupe Davis en 2012, a été reconduit dans ses fonctions de capitaine par la Fédération française de tennis, mardi 2 décembre.

La décision de la Fédé, qui a été avalisée après consultation des joueurs de l’équipe de France, officialise la présence de Clément pour les deux prochaines saisons. Il sera donc sur le banc dès le premier tour de la Coupe Davis 2015, en Allemagne, du 6 au 8 mars prochain.

Le soutien sans faille des instances devrait être particulièrement apprécié par Clément, qui a fait l’objet de nombreuses critiques depuis la défaite des Bleus en finale de la Coupe Davis face à la Suisse. Le plus acerbe d’entre eux, l’ancien vainqueur de Roland-Garros Yannick Noah, a même profité de la situation pour faire clairement acte de candidature au poste de capitaine, tout en posant des conditions drastiques.

Noah prêt pour un retour, Clément "choqué"

En entretien sur InfoSport +, l'ancien joueur devenu chanteur avait été sans équivoque : "Si je m'y mets, ça ne va pas rigoler", a-t-il expliqué, assurant cependant que si les cinq joueurs de l’équipe de France le lui demandait, il était prêt à reprendre du service. "Mais s’il y en a un qui hésite… même pas en rêve ! Ça ne m'intéresse même pas, je ne veux même pas en parler", a-t-il cependant prévenu.

Sans surprise, les déclarations de Noah n’ont pas manqué de faire réagir Arnaud Clément, mardi matin. "J'ai été choqué par la manière de faire. […] Je trouve ça assez incompréhensible de se permettre de porter un jugement sur une préparation et des rencontres auxquelles on n'a pas assisté. C'est hyper violent. Je le prends comme une attaque contre moi", a-t-il déclaré dans les colonnes du quotidien "Le Parisien".

Clément, qui a regretté le manque d’arguments avancés par Noah, a par ailleurs défendu ses joueurs, estimant qu’il n’avait "rien à leur reprocher".

Ces derniers jours, la presse s’était interrogée sur la présence du numéro un français Jo-Wilfried Tsonga aux Philippines, où il avait disputé un match d’exhibition. Le timing de cette prestation, une semaine après son forfait en Coupe Davis, avait été jugé très inopportun.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine