Accéder au contenu principal
Dans la presse

"Vive la frite !"

France 24

Presse française, mercredi 3 décembre 2014. Au menu de cette revue de presse, la réplique de Libération au mouvement des patrons, celle du Parisien au débat sur les notes à l’école, et la candidature de la frite belge au Patrimoine mondial de l’Unesco.

PUBLICITÉ

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
A la Une de la presse française, ce matin, la réplique de Libération au mouvement des patrons.
 
Les dirigeants d’entreprise sont dans la rue cette semaine pour demander de nouvelles concessions au gouvernement, et le moins que l’on puisse dire, c’est que leurs revendications agacent Libération, qui estime que le gouvernement s’est montré jusqu’à présent «compréhensif» à leur égard. «Les patrons, ces ingrats», fustige le journal, qui évoque «deux ans de victoires pour le Medef», et égrène les concessions déjà obtenues par les chefs d’entreprise:, notamment une fiscalité du capital moins salée que prévu, l’envoi de l’écotaxe au cimetière, ou encore le non-encadrement des rémunérations patronales. Libé estime «que le Medef a en face de lui le gouvernement le plus accommodant avec l’entreprise qu’on ait vu de toute l’histoire de la gauche française». Or «que reçoit Hollande en contrepartie? Une gifle», selon Libé, qui tient Pierre Gattaz responsable de ce jusqu’auboutisme.
 
Parmi les requêtes du patronat, il y a l’assouplissement du travail dominical - une mesure qui devrait faire partie du projet de loi présenté par le ministre de l’Economie. Problème: la maire de Paris, particulièrement concernée par la mesure, ne veut pas en entendre parler, d’après l’Opinion, qui rapporte que «la guerre» est déclarée entre Anne Hidalgo et Emmanuel Macron sur ce dossier.
 
Réplique également, ce matin, du Parisien, à la polémique sur la fin des notes à l’école. Et si l’on parlait plutôt des «vrais chantiers», propose le journal, qui estime que «les véritables solutions pour revaloriser le métier de professeur et tirer les élèves vers le haut se font toujours attendre». Le Parisien rappelle que 140 000 élèves sortent chaque année du système scolaire sans diplôme et sans perspective. Plutôt qu’épiloguer sur les notes, sans doute vaudrait-il mieux se concentrer sur quelques urgences, notamment trouver des remplaçants: 659 293 journées d’absence n’ont pas été remplacées rien que dans le primaire en 2012/2013.
 
Au menu, également, un sondage du Figaro, qui affirme que si l’Assemblée devait être renouvelée aujourd’hui, l’opposition UMP/UDI y décrocherait près de 500 sièges sur 577, et que «la gauche serait laminée».
 
Mais une éventuelle dissolution n’est pas à l’ordre du jour, tandis que Manuel Valls s’attelle à assurer ses arrières. Le Parisien raconte que le pot offert ce soir par le Premier ministre à quelques députés «fait tousser» ses camarades qui n’y sont pas invités: ils le soupçonnent d’essayer de se remettre au cœur du PS, au moment où le parti se prépare au congrès qui doit avoir lieu en juin, pour décider de sa ligne et commencer à se mettre en ordre de marche pour 2017.
 
On termine cette revue de presse par une histoire belge, rapportée par le Parisien,  qui nous apprend qu’à l’occasion de la semaine de la frite, l’Union nationale des frituristes lance une pétition pour que la frite belge soit inscrite au Patrimoine mondial de l’Unesco.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.
 

 

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.