ÉTATS-UNIS

Les incroyables largesses de l’armée américaine aux policiers

Les images de policiers équipés comme des militaires à Ferguson ont choqué l'opinion publique.
Les images de policiers équipés comme des militaires à Ferguson ont choqué l'opinion publique. Scott Olson, AFP

Le Pentagone a publié jeudi le détail de l’équipement militaire distribué gratuitement aux forces de police américaines. Un état des lieux effarant à l'heure où les tensions entre population et forces de l'ordre parfois surarmées se multiplient.

Publicité

Le Pentagone a finalement cédé. Jusqu’à fin novembre, les militaires américains ne voulaient pas rendre public le détail de leur programme de distribution de matériel aux forces de police. Le Marshall Project -une plateforme journalistique en ligne spécialisée dans les affaires judiciaires - a obtenu du ministère de la Défense la liste de tous le surplus militaire distribué aux 8 000 forces de polices fédérales et locales approuvées en 2014.

Ce site a publié, jeudi 4 décembre, le détail des 200 000 transferts de matériel militaire aux forces de police, de plus en plus suréquipées. Au total, l’armée a gracieusement offert pour plus de cinq milliards de dollars de matériel à la police depuis les années 1990.

Les réticences de l’armée américaine de lever le voile sur ce programme peuvent se comprendre. Les images des troubles à Ferguson cet été, opposant des manifestants à des policiers surarmés, ont choqué l’opinion publique américaine mais aussi internationale. Cette démonstration de force, sur fond de conflit racial à la suite de la mort du jeune noir Michael Brown qui a été abattu par un policier blanc, a semblé disproportionnée à beaucoup.

Un programme en plein essor

D’où vient tout l’équipement militaire entre les mains des policiers de Ferguson ? Les médias américains se sont, alors, souvenus de l’existence du programme 1033 du Département de la Défense. Il permet, depuis 1995, à l’armée de donner aux forces de l’ordre locale ou fédérale du matériel que les militaires n’utilisent plus ou ont en trop grand nombre. Ce sont les policiers eux-mêmes qui font le choix de ce dont ils pensent avoir besoin pour mener leurs missions à bien.

Les documents obtenus par le Marshall Project prouvent que ce programme, institué en 1995, n’a eu de cesse de monter en régime. Depuis 2010, la valeur de l’équipement distribué a dépassé à plusieurs reprises les 90 millions de dollars. Auparavant, le total des armes, véhicules, et autres fournitures livrées ne valait jamais plus de 20 à 30 millions de dollars.

Le détail de ces distributions ne devrait pas manquer d’entretenir le débat aux États-Unis. Surtout que de nouvelles manifestations contre les violences policières se sont déroulées ces derniers jours à New York et qu’un autre fait divers, impliquant également des policiers à Phoenix, s’est produit jeudi 4 décembre.

France 24 a sélectionné huit cas qui reflètent bien à quel point certaines polices locales profitent ou abusent de la “générosité” des militaires américains. On peut se demander pourquoi la police des écoles de Los Angeles a besoin de lance-grenades, ou si des instruments de musique permettent réellement de mieux remplir les tâches policières.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine