Journal de l'Afrique

Centrafrique : un an après l'opération Sangaris, les violences perdurent

Il y a un, la France déployait 5 000 hommes en Centrafrique, aux cotés de la force africaine. Objectif : faire cesser les violences inter-communautaires entre musulmans et chrétiens. Entre les exactions des ex-rebelles selekas et les représailles des milices d'auto-défense chrétienne, le bilan est de plusieurs milliers de morts.Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian a annoncé un retrait progressif des soldats français : de 2000 actuellement, ils passeront à 1 500 au printemps.