TERRORISME

Yémen : deux otages étrangers tués lors de l'opération pour leur libération

Capture d’écran d’une vidéo de propagande, diffusée le 4 décembre 2014, dans laquelle apparaît l'ex-otage américain Luke Somers.
Capture d’écran d’une vidéo de propagande, diffusée le 4 décembre 2014, dans laquelle apparaît l'ex-otage américain Luke Somers. Al-Malahem media, AFP

L'Américain Luke Somers, otage d'Al-Qaïda au Yémen depuis 2013, a été tué samedi lors d'une opération militaire américano-yéménite visant à le libérer. Un second otage, de nationalité sud-africaine, a lui aussi été assassiné par ses ravisseurs.

Publicité

L'otage américain Luke Somers a été tué au Yémen lors d'une opération militaire visant à le libérer, samedi 6 décembre. Le secrétaire américain à la Défense, Chuck Hagel, a confirmé la mort de ce journaliste de 33 ans, retenu dans le pays depuis septembre 2013.

"Les forces spéciales américaines ont mené une mission au Yémen afin de libérer un citoyen américain, Luke Somers, et tout autre citoyen étranger retenu en captivité avec lui par les terroristes d'Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa). Mais Luke Somers et un second citoyen non américain - captif avec lui - ont été assassinés par les terroristes de l'Aqpa au cours de cette opération", a déclaré dans un communiqué le secrétaire américain à la Défense, actuellement en visite en Afghanistan.

Le second citoyen est un enseignant sud-africain, Pierre Korkie, retenu en otage au Yémen depuis mai 2013. L'opération militaire a eu lieu dans la région de Wadi Abdan al-Daqqar, province de Chaboua, dans le sud du pays.

Le gouvernement de Sanaa avait d'abord cru à la libération de Luke Somers, d'ailleurs annoncée par le ministère de la Défense, avant d'apprendre son décès, a-t-il expliqué. Jeudi, les États-Unis avaient annoncé l'échec, le mois dernier, d'une autre tentative pour le libérer.

Avec Reuters et AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine