Sur le net

USA : des étudiants de Yale s'engagent contre le racisme

Au sommaire de cette édition : des étudiants américains se prennent en photo contre le racisme; une mère est forcée de se couvrir pour allaiter dans un hôtel prestigieux de Londres; et un pilote effectue un vol à hauts risques.

Publicité

USA : DES ÉTUDIANTS DE YALE S’ENGAGENT CONTRE LE RACISME

Alors que depuis plusieurs semaines, la mort d’hommes appartenant à la communauté afro-américaine abattus par des policiers met la rue en ébullition aux Etats-Unis, les membres de l’association des étudiants noirs de la prestigieuse université de Yale ont décidé de s’engager à leur tour pour dénoncer les inégalités raciales dans le pays. Une initiative qui trouve un important écho sur la Toile locale.

Via le blog Tumblr baptisé "To my unborn son", qui peut se traduire en français par "Lettre à mon fils qui n’est pas encore né", l’association a ainsi tenu à présenter ses condoléances aux parents de Michael Brown, mort à 18 ans sous les balles d’un policier blanc. Un texte accompagné de clichés sur lesquels plusieurs étudiants tiennent dans les mains une pancarte avec un message adressé à leurs futurs enfants. Des conseils divers et variés qui prennent généralement la forme d’avertissements, comme cet homme qui prévient son garçon à naître que le moindre faux pas pourrait lui être fatal en raison de sa couleur de peau.

Des photos qui rencontrent un franc succès sur Twitter, où les internautes multiplient les posts pour applaudir l’initiative. Des utilisateurs des réseaux sociaux qui voient dans cette campagne une réponse intelligente aux inégalités de traitement dont est victime la communauté noire dans le pays, et une alternative originale aux manifestations en cours.

Et certains ont d’ailleurs décidé de s’approprier cette idée sur le site de microblogging, où de nombreux citoyens Américains font désormais usage du hashtag #tomyunbornson pour dénoncer le racisme ambiant dans le pays. Des messages qui laissent souvent transparaitre un certain pessimisme pour les générations à venir.

ANGLETERRE : UNE FEMME OBLIGÉE DE SE COUVRIR POUR ALLAITER

Attablée au restaurant du prestigieux hôtel Claridge de Londres, Louise Burns était en train d’allaiter son bébé lorsqu’un serveur lui a demandé de se couvrir avec une serviette pour ne pas indisposer les autres clients. Se sentant profondément humiliée, la jeune britannique a alors décidé de se prendre en photo et d'exprimer son mécontentement sur Twitter. Un récit qui a provoqué un vaste débat en ligne.

Ainsi les soutiens n’ont pas tardé à affluer sur la plateforme de microblogging. Les internautes estiment en effet que nourrir son enfant est parfaitement naturel, et qu’aucune femme ne devrait se sentir gênée parce qu’elle doit le faire en public. Un point de vue partagé par ces mères qui ont décidé de se photographier en train de donner le sein en solidarité avec Louise Burns.

Mais tout le monde n’est pas de cet avis. Certains arguent ainsi que s’il n’y a rien de mal à allaiter, il s’agit néanmoins d’un geste intime qui peut mettre les gens mal à l’aise. Une raison suffisante pour que cette pratique soit effectuée avec discrétion, comme le font valoir de nombreux messages.

Face à la polémique, les responsable de l’hôtel ont assuré sur Twitter regretter d’avoir pu offenser certaines personnes, mais le palace n’est cependant pas revenu sur sa politique. Un comportement qui a poussé un groupe de mamans à venir donner le sein devant l’entrée de l’établissement pour témoigner de leur indignation.

TENDANCE DU JOUR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

Tks1783 est le nom d'un compte Twitter tenu par un internaute japonais amateur de super-héros et de chats qui a décidé d'associer ces deux passions de manière originale. Dans des mises en scène pleines d’humour, une figurine de Spider-Man se retrouve ainsi en compagnie de petits félins qui ne semblent pas vraiment dérangés par la présence de l’homme araignée…de son côté, le célèbre personnage Marvel dévoile une sensibilité plutôt inattendue. Des clichés très amusants à retrouver en ligne.

LE STREET ART COMME REMÈDE AUX ADDICTIONS

Prisonnier de la drogue et de l’alcool, l’Anglais Jamie Scanlon alias "JPS" est devenu artiste de rue en 2009 pour sortir de la dépendance. Un nouveau hobby qu’il pratique essentiellement sur le mobilier urbain qui l’entoure, à la manière de son modèle, le street artist mondialement connu "Banksy". Aujourd’hui libéré de ses addictions, "JPS" expose ses créations sur sa page Facebook.

DES SCÈNES DE FILMS INSÉRÉES DANS LA RÉALITÉ

À travers ses clichés, François Dourlen, un professeur d’histoire-géographie français, revisite son quotidien en superposant à la réalité des images affichées sur son téléphone portable. Un travail original et très réussi qui rencontre un franc succès en ligne et que les internautes pourront apprécier sur le site baptisé " les photos de François" ou sur la page Facebook de l’artiste.

VIDÉO DU JOUR

Pour capturer ces images saisissantes, l’Américain Darren Burke s’est élancé équipé de sa combinaison wingsuit en volant au plus près du sol et n’hésitant pas à slalomer entre les arbres. Un exercice risqué qui exige une parfaite maîtrise de la part de cet instructeur de vol, et dont le résultat que l’on peut admirer sur Youtube n’a rien à envier à un film à grand spectacle.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine