Accéder au contenu principal
NIGER

Arrivé à Niamey, l’ex-otage Serge Lazarevic se dit "en forme"

Serge Lazarevic et le président nigérien Mahamadou Issoufou, le 9 décembre à Niamey.
Serge Lazarevic et le président nigérien Mahamadou Issoufou, le 9 décembre à Niamey. Hama Boureima, AFP
2 mn

Arborant un large sourire, l'ex-otage français Serge Lazarevic s'est déclaré "en forme" mardi soir, lors de son arrivée à Niamey, au Niger, quelques heures après sa libération à l'issue de plus de trois ans de captivité dans le Sahel.

Publicité

Quelques heures après sa libération au Mali, l'ex-otage français Serge Lazarevic est apparu souriant, mardi 9 décembre au soir, à son arrivée à Niamey, sur des images diffusées par la télévision publique nigérienne.

"J'ai perdu une vingtaine de kilos mais ça va, je suis en forme", a déclaré l’homme de 51 ans à quelques journalistes après un entretien avec le président nigérien Mahamadou Issoufou au palais présidentiel de Niamey. "Je veux remercier le peuple du Niger qui a collaboré avec la France pour me faire libérer", a-t-il déclaré.

Mahamadou Issoufou a quant à lui souligné que son pays avait joué "un rôle central" dans la libération du Français et a remercié le président du Mali, Ibrahim Boubacar Keïta, pour sa "contribution".

L'ancien captif d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) est attendu mercredi matin en France où il sera accueilli par François Hollande.

Ce Franco-Serbe, qualifié de "colosse" avant son kidnapping, avait été enlevé par un groupe d'hommes armés dans un hôtel à Hombori, au Mali, le 24 novembre 2011, avec un autre Français, Philippe Verdon. Ce dernier a été retrouvé mort d'une balle dans la tête en juillet 2013.

Avec AFP et Reuters

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.